SANTE : DE LA NECESSITE DE PREVENIR TOUJOURS PLUS

La récente remontée d’informations concernant l’évolution de l’épidémie de grippe saisonnière dans un certain nombre de régions dont l’Île de France, permet de mettre l’accent  sur les actions de prévention menées  dans ce domaine, comme dans bien d’autres, par l’Assurance Maladie.

La connaissance des risques avérés liés aux affections grippales  sur les personnes  les plus vulnérables clairement identifiées, confirme l’intérêt des campagnes  de vaccination, menées, chaque année, durant une période déterminée, à destination de publics cibles ; cette vaccination étant alors prise en charge à 100%.

Si le vaccin contre la grippe  coûte entre 6,25 euros et 7,98 euros, chacun doit avoir conscience des risques et des coûts générés, dans certains cas, par l’absence de vaccination, cette dernière  pouvant entraîner des soins plus lourds voire des hospitalisations.

L’éducation santé constitue une des actions majeures dans le cadre de la gestion du risque et de la maîtrise des dépenses de santé. Mais l’éducation santé  ne se limite pas uniquement à la grippe. La lutte  contre l’obésité ;  les opérations  de dépistages du cancer du sein, du cancer du col de l’utérus ; les examens bucco-dentaires  organisés chaque année pour les enfants à travers MT’Dents; la lutte contre l’antibiothérapie, largement relayées dans le Val-de-Marne par la CPAM, traduisent une volonté de prévenir les risques santé dans de nombreux domaines.

 Voilà pourquoi cette  chronique audio s’arrête sur de récentes  données relatives à l’épidémie grippale qui témoignent  à l’envie de la nécessité d’informer, de sensibiliser régulièrement  différents publics sur la nature  et la portée des actions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.