REMEMBER ! FEDERICA MOGHERINI PARVIENT A UN ACCORD HISTORIQUE SUR LE PROGRAMME NUCLÉAIRE IRANIEN


Comme en témoigne cette image, nous avions à l’époque toutes les raisons de nous réjouir ! Parce qu’il faut savoir se souvenir de ces grands moments encourageants qui ont marqué l’Histoire, AWI se devait de rediffuser aujourd’hui la chronique mise en ligne le 14 juillet 2015. L’accord historique sur le nucléaire iranien qui venait d’être signé augurait d’un heureux dénouement fruit de plus de dix années de pourparlers.
Le texte de présentation de la chronique audio était le suivant :
« En désignant en septembre 2014, le Premier ministre polonais Donald Tusk à la présidence du Conseil européen et Federica Mogherini, ministre italienne des Affaires étrangères, au poste de Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ne s’y sont pas trompés.
A 57 ans, le chef du gouvernement polonais avait succédé le 1er décembre au Belge Herman Van Rompuy au poste de président du Conseil européen.
Quant à la ministre italienne, âgée de seulement 41 ans, elle allait devenir le 1er novembre Haut Représentant de l’UE pour la politique étrangère et de sécurité commune, fonction inaugurée il y a cinq ans par la Britannique Catherine Ashton, par ailleurs vice-présidente de la Commission européenne.
Avec la crise grecque pour l’un, le programme nucléaire iranien pour l’autre, ces deux pointures ont su apporter une solide démonstration de leurs compétences au regard des dossiers particulièrement  délicats et complexes qu’ils ont dû gérer depuis leur entrée en fonction. Le succès remporté par Federica Mogherini, qui n’était pas donnée gagnante au départ, méritait que cette femme soit mieux connue. Car en parvenant à la signature d’un accord sur le programme nucléaire de Téhéran qui permettra une levée des sanctions économiques pesant sur la République islamique, il devrait ainsi être mis fin au climat délétère qui empoisonnait depuis douze ans les relations internationales. Il s’agit sans conteste d’une victoire de la diplomatie ». Par ailleurs, l’émission proposée en février 2016 sous le titre  » QUAND L’IRAN TEMOIGNE UNE VOLONTE D’OUVERTURE ET DE DIAlOGUE » avait permis à Patrick Gorgeon d’interviewer Monsieur Ali Ahani, Ambassadeur de la République Islamique d’Iran à Paris depuis 2012.
Cette intervention faisait suite à la récente visite à Paris, du Président iranien, Monsieur Hassan Rohani. Instructive à plus titre cette interview exclusive apporte un éclairage saisissant après la déchirure par Donald Trump de l’accord nucléaire iranien. Car par sa décision unilatérale, le 45e président des Etats-Unis, brise les espoirs de ce que le président Rohani qualifiait lui même « de long chemin à parcourir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *