TOLBIAC AUX ALLURES DE TOUR INFERNALE

Pas content du tout et même extrêmement fâché se montre Georges Haddad, président de Paris-1 qui dénonce le capharnaüm qui règne selon lui dans ce site universitaire et en appelle, une nouvelle fois, à une intervention des forces de l’ordre pour remédier aux problèmes récurrents.
Ce dernier n’est il est vrai pas le seul à connaître actuellement des perturbations et dysfonctionnements alors que sonne l’heure des partiels.
Toutefois, force est de reconnaître que pour cet établissement multidisciplinaire de l’enseignement supérieur spécialisé dans les domaines des sciences économiques et de la gestion, des arts et des sciences humaines, du droit et des sciences politiques, la solution visant à remédier à cette situation tendue s’avère particulièrement complexe à gérer. Lire la suite