L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – UN CYGNE QUI NE TROMPE PAS

« Regarder les réalités en face et donner de la voix » devise de la webradio webtv indépendante AWI s’est une nouvelle fois illustrée cette semaine à travers une série de chroniques épistolaires et audio consacrées à quelques-uns des évènements qui ont ponctué l’actualité internationale. L’AWI-MAGE vise à apporter la démonstration que tout signe encourageant comme décourageant peuvent être trompeurs et surtout faire l’objet de bien des interprétations. D’où la nécessité de se plonger au coeur des réelles préoccupations qui n’apparaissent pas systématiquement en surface. C’est ce qui fait d’ailleurs l’intérêt de se plonger, d’aller au fond des choses. L’occasion de s’apercevoir que ce qui nous croyons voir ne  correspond  pas  forcément à la réalité. En souhaitant vendredi la tenue d’un débat sans vote à l’Assemblée nationale sur une possible riposte militaire de la France aux côtés des Etats-Unis à l’attaque chimique présumée de Douma, imputée au régime de Bachar al Assad, le chef de file des députés Les Républicains (LR), Christian Jacob, fait preuve d’une grande naïveté. L’effet surprise basée sur une réflexion de fond préalable entre les parties prenantes concernant les conditions d’une éventuelle intervention sur des sites ciblés d’armes chimiques en Syrie est en effet déterminante sur le plan stratégique et opérationnel. Une action déterminante qui ne peut ne trouver trahie par des débats et révélations susceptibles d’être relayés sur les réseaux sociaux. D’où la nécessité de faire confiance aux hommes et femmes de bonne volonté qui endossent les plus hautes responsabilités à la tête de pays qui ont inévitablement conscience de l’ampleur des enjeux. Lire la suite