LE POINT MARQUE EN VUE DE LA FORMATION D’UNE TROISIEME GRANDE COALITION EN ALLEMAGNE RESTE A TRANSFORMER

Le protocole d’accord qui a reçu dans la nuit de vendredi l’assentiment du CDU-CSU d’Angela Merkel et du Bavarois Horst Seehofer et celui du SPD de Martin Schulz, ne marque pas la fin de la partie engagée sur le terrain politique en Allemagne. Il faudra notamment attendre la décision que prendront les délégués du SPD qui se réuniront le 21 janvier en congrès à Bonn. Il s’agit d’un temps fort pour ce pays en bonne santé, puisque l’objectif consiste à transformer l’essai marqué le 12 janvier qui conduirait à la formation d’une troisième grande coalition amenée à diriger la politique allemande. Lire la suite et écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon