L’AUTOMOBILE VUE PAR UN SPECIALISTE QUI A SU TRACER SA ROUTE

Avant qu’AWI ne retrouve le cours normal de ses essais autos en live, nous avons voulu boucler la période  vacances en vous proposant un témoignage digne d’intérêt.  Car, comme chacun peut le constater, depuis quelques années, le monde de l’automobile est en pleine mutation. Et Christian Courtel, ancien rédacteur en chef d’Auto hebdo qui se trouvait à Royan face à la mer et sur sable chaud, goûtant à son droit à une paisible retraite, le confirme en regardant la route.
L’occasion de revenir sur le parcours professionnel de cet homme, les livres dont il est l’auteur, mais également sur sa vision de l’évolution d’une industrie automobile « made in France », depuis quelques temps en perte de vitesse, qui semble devoir opérer un virage à 180 ° en termes de stratégie et de concepts.
Ce témoignage vient étayer ce qui apparaît aujourd’hui incontournable, à savoir une orientation axée autour d’innovations visant à encourager le développement de nouvelles motorisations faisant appel aux technologies hybrides, électriques notamment. Ces dernières s’inscrivant  dans une stratégie de développement durable avec pour objectif de réduire notablement la consommation en carburant des automobiles.
De plus, il est intéressant d’observer  que contrairement à ce qui prévalait jusqu’à la fin du XX e siècle, la voiture de Monsieur tout le monde fait désormais figure de parangon en termes de progrès, ce qui lui vaut d’être porteuse des dernières innovations reprises sur les voitures participant aux courses automobiles. Un vrai changement !
Quant à imaginer que l’industrie automobile française puisse reprendre l’avantage face à la concurrence mondiale mais aussi retrouver de réelles capacités de production dans l’Hexagone, on peine à le croire, même si Renault et Volvo viennent d’annoncer leur volonté de relancer la fabrication de certains modèles en France. Nous retrouvons Serge et son humour à Royan. Lire la suite

QUAND PEUGEOT SORT SON JOKER

Alors que tout semblait bien mal parti pour les constructeurs automobiles français en raison de la chute catastrophique des ventes sur fond de crise, Peugeot reprend confiance avec la sortie d’un joker qui porte le numéro 2008.
AWI qui avait dû sentir un retournement de situation possible proposait d’ailleurs dernièrement l’essai en live du Captur, joker de Renault qui remporte un franc succès avec plus de 20.000 commandes entre mi-avril et fin juin.
Car les « Crossover » authentiques faux 4×4 « made in France » aux prix raisonnables et aux look rassurants séduisent, même bien au-delà de l’Hexagone.
On peut donc parler de bonne pioche pour nos deux constructeurs qui commençaient à douter très sérieusement de leur capacité de rebond.
L’essai en live du 2008 lancé en avril 2013 arrive donc au bon moment, PSA annonçant plus de 26.000 commandes enregistrées dont plus de 13.000 en France, le doublement de la production qui devrait atteindre 615 véhicules jour dans l’usine de Mulhouse et le recrutement de personnel pour accompagner le mouvement.
Et comme vous allez le constater l’adhérence aux attentes des consommateurs automobilistes est sans aucun doute un facteur clé. Un phénomène également perceptible aux Etats-Unis, même si le profil baroudeur n’est en rien comparable en termes de performances comme de consommations. Lire la suite

« CAPTUR » RENAULT UN PETIT GOÛT D’ESPELETTE

Le Captur est en cette année 2013 un modèle attractif de la gamme Renault. Tout en muscles et en rondeur, il présente entre autres pour intérêt d’être personnalisable selon vos goûts en termes de look comme d’équipements parfois classés options.
Dans son saillant habillage bi-ton orange et noir, il flashe !
Fabriqué sur le site de Valladolid au Pays Basque, ce corossover des villes qui ne manque pas de piment a, il faut le reconnaître, un petit goût d’Espelette.
Equipé lors de notre essai en live du moteur essence qui développe 120 chevaux, ce Captur est également proposé en version essence avec une motorisation de 90 chevaux et une motorisation diesel de 90 chevaux.
Au-delà du design extérieur qui le caractérise et ne le fait ressembler à aucun autre SUV, les équipements et la finition ne sont pas en reste. Telle la fonction qui permet via l’ordinateur de bord formule R-link de mesurer la qualité de l’air extérieur. Vous constaterez ainsi, s’il en était besoin, qu’en milieu urbain l’atmosphère est visiblement assez chargée en polluants mais que le vert s’affiche très vite une fois rejoints les grands espaces. Surélevé et disponible uniquement en deux roues motrices, le Captur emmène confortablement son conducteur et ses passagers sur routes, autoroutes voire chemins sans pouvoir prétendre au franchissement de gués plus élevés qu’un trottoir. Silencieux, souple, économe à l’usage et d’un prix abordable, environ 21.000 euros, il fait bonne figure sur le créneau des crossovers qui reste l’un des rares à connaître une belle santé sur un marché automobile globalement atone.
Montez, on vous propose de faire un tour. Lire la suite

AVEC LA POLO BLUE GT VOLKSWAGEN PREND UN VRAI COUP DE JEUNE

Pour introduire cet essai auto en live, on pourrait tout d’abord rappeler que Volkswagen est désormais une vieille marque allemande qui fête cette année ses 76 ans. Que la Polo Blue Gt est l’héritière de plusieurs générations de Polo qui ont traversé le temps depuis 1975 . Que la ligne profondément modifiée en 2001 a fini par trouver son profil pérenne en 2009. Et que ce modèle fait toujours recette aujourd’hui.
On pourrait aussi enfoncer le clou en vous disant que la marque créée en 1937 se porte bien. A tel point que les 102.000 salariés de la firme automobile travaillant en Allemagne qui ont déjà obtenu une augmentation de leur salaires de 4,3% l’an dernier, bénéficieront en septembre 2013 d’une nouvelle augmentation de 3,4%, sans parler des primes.
Une façon comme une autre d’illustrer une authentique réussite dans un univers frappé de plein fouet, du moins en Europe, par la crise économique.
Voilà pourquoi il fallait tout de même beaucoup d’audace pour lancer en ces temps moroses une Polo Blue GT qui se paye le luxe de figurer dans la catégorie sportive. Ferdinand Porsche aurait certainement apprécié.
Mais n’allez pas imaginer que les Allemands jouent avec nos nerfs.
Sauf si on ajoute au bilan, le prochain lancement d’une voiture à bas coût qui pourrait fort bien être fabriquée en Chine.

En attendant, la Polo Blue GT qui reste sobre d’allure dispose de sérieux atouts que nous avons pu apprécier Moteur ! Lire la suite

NOUVELLE CLASSE A MERCEDES : UNE METAMORPHOSE REUSSIE

Après les astéroïdes et autres météorites, regardez les étoiles !  Car la dernière star appartenant à la galaxie Mercedes a été suivie de près par le télescope d’AWI.  D’autant que, passer de la Classe A génération « sac à main » à la classe A nouvelle génération a valeur de vrai changement de cap. Fallait-il  conserver l’appellation classe A ? L’essai en live vous est proposé pour la première fois en vidéo, grâce au précieux concours d’une jeune réalisatrice russe qui était notre invitée lors du dernier festival du cinéma russe de Honfleur. Tiens donc !  Bienvenue à bord de la  nouvelle classe A 200 « Blue efficiency », version Sensation, livrée dans un bleu des mers du sud. Lire la suite

NOUVEL OUTLANDER : DU PUR MITSUBISHI

Lancé en Europe en octobre 2012, l’ Outlander dernière génération de Mitsubishi  proposé en motorisations essence et diesel  sera suivi  cette année d’une version hybride rechargeable qui méritera sans aucun doute le détour. En attendant, le modèle équipé du 2.2L DiD  développant 150 ch que nous avons pu essayer nous a  semblé constituer un bon compromis dans la série quatre roues motrices et habitacle spacieux. Fabriqué  à Okazaki (Japon), ce crossover vient sonner à nos oreilles à l’heure où ce type de véhicule reste très prisé aux Etats-Unis. Mais avec l’Outlander, qui n’a rien d’un « Full Size Pick up » la différence est de taille et va dans le bon sens. Très agréable à conduire en toutes circonstances, il se fait gardien de votre sécurité quelles que soient les conditions météo et l’état des routes et autres chemins. Mais surtout, chez « Mitsu » , c’est la qualité du  moteur qui retient plus particulièrement l’attention. Lire la suite