JAZZ EN POCHE & DIDIER LOCKWOOD – AVIS DE RECHERCHE


C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris hier le brutal décès de Didier Lockwood, musicien talentueux, généreux et communicatif avec lequel il m’avait été donné de passer un temps fort au cours de mes premières années de radio.
Invité au début des années 80 de l’émission « Jazz en poche » que j’animais alors sous le surnom de Patrick G, diffusée chaque vendredi entre 18H et 19H sur la radio libre baptisée Digitale qui avait succédé à Génération 2000, cet amoureux de jazz avait su nous faire partager en compagnie de son fidèle instrument, le violon, sa passion et son style hors du commun.
Celui qui a joué aux côtés des plus grands comme le pianiste Michel Petrucciani, le violoniste Stéphane Grappelli mais aussi avec le trompettiste américain Miles Davis ou le pianiste Herbie Hancock, avait livré lors de cette émission un témoignage d’une rare jeunesse et énergie qu’il me plairait de retrouver, pour peu qu’il reste une trace de cette dernière sous forme de cassette ou de bande magnétique.
C’est donc bien un avis de recherche que je lance aujourd’hui à celles et ceux qui ont partagé avec moi pendant trois années au début des années 80 la réalisation et l’animation de « Jazz en poche », alors que beaucoup estimaient que ce genre musical était passé de mode.
Pour peu que l’émission « Jazz en poche » à laquelle avait participé Didier Lockwood soit retrouvée, l’idée consisterait à numériser cette dernière afin de la mettre en ligne sur cette webradio webtv indépendante et rendre hommage à ce véritable artiste musicien à l’occasion d’un prochain Awik-End Music. Si vous avez gardé trace de l’émission n’hésitez pas à adresser un message à la rédaction d’AWI.
Avec mes remerciements.
Patrick Gorgeon
Directeur de la rédaction
Agence Web Info (AWI) Lire la suite

AWIK-END MUSIC – HYON SONG-WOL CHANTEUSE NORD-COREENNE

Capture d’écran 2018 – Hyon Song-wol

Parce que les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud, fournissent une occasion unique de démontrer que le sport unit les peuples en permettant à de nombreux athlètes sélectionnés venus de très nombreux pays de participer aux différentes épreuves suivies dans le monde entier, l’Awik-end Music a voulu marquer l’évènement en vous invitant à découvrir une chanteuse populaire en Corée du Nord.
S’agissant de musique, Hyon Song-wol porte un nom prédestiné. Cette interprête nord-coréenne, fût membre du Pochonbo Electronic Ensemble, un groupe pop devenu célèbre en Corée du Nord au début des années 2000. Alors qu’en 2013, un média sud-coréen « The Chosun Ilbo » annonçait son exécution sur ordre du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, elle réapparue finalement neuf mois plus tard, à la télévision nord-coréenne. Invitée à se produire à l’occasion des festivités organisées conjointement par la Corée du Nord et la Corée du Sud, lors de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver, Hyon Song-wol a sans nul doute su dire ce qu’il fallait pour séduire le public, parvenant même à tirer des larmes de dirigeants Coréens assis dans les tribunes. La séquence vidéo que nous avons choisi de diffuser cette semaine se veut avant tout témoignage d’une réelle ouverture sur les spécificités d’un peuple et d’une culture qu’il nous faut apprendre à mieux connaître. Elle invite également à considérer que la musique comme bien d’autres arts, portent souvent des messages d’espoirs et de paix qui doivent, au même titre que les exploits sportifs, être mis au devant de la scène. Cliquez ici pour consulter la séquence vidéo

AWIK-END MUSIC – POUR N’AVOIR RIEN A REGRETTER

Capture d’écran 2018-02-10

Les paroles adressées par Bigflo et Oli, récompensés à l’occasion des Victoires de la Musique 2018 pour leur chanson originale « Dommage » nous ont paru devoir figurer en bonne place en cet Awik-end Music. Un choix qui ne saurait faire abstraction des prix décernés aux autres compositeurs et interprètes, qu’il s’agisse de Orelsan, rappeur sacré artiste masculin de l’année, qui a également remporté les trophées de la meilleure création audiovisuelle; Charlotte Gainsbourg, nommée artiste féminine de l’année; Juliette Armanet pour son album révélation « Petite amie « , la suite de la liste des vainqueurs figurant en codicille*.
En remerciant les acteurs silencieux de leur réussite, lors de la 33e cérémonie des Victoires de la Musique, les deux frères toulousains « Bigflo et Oli » ont su s’inspirer de ce qui a fait leur succès. Les paroles de leur chanson croisent une vérité qui veut qu’au cours d’une vie, on doive toujours, sur le plan personnel comme professionnel, ne pas avoir à regretter que ce qu’on a pas fait voire osé faire. Alors que bien des philosophes et écrivains se sont penchés sur la notion de regret, Sacha Guitry précisait  » Citer les pensées des autres, c’est souvent regretter de ne pas les avoir eues soi-même ». Il faut donc soutenir la bonne inspiration qui veut que la confiance en soi et la volonté d’entreprendre demeurent des moteurs d’une saine existence. Cliquez ici pour visualiser via Youtube le clip video Vevo de la chanson

AWI-MAGES DE LA SEMAINE – MAGNIFIQUE CEREMONIE D’OUVERTURE DES JO D’HIVER 2018 A PYEONGCHANG

Capture-d’écran-2018-02-09-à-14.08.33 – Après s’être vue remettre le flambeau qui parcourt le monde par deux sportives nord coréenne et sud-coréenne, Ryom Tae-ok, championne nord -coréenne de patinage artistique s’est vue confier l’honneur d’allumer la flamme olympique au stade de Pyeongchang.

Lorsqu’on a eu la chance de suivre la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, on n’a pu qu’apprécier et se réjouir qu’un tel évènement ait pu avoir lieu dans la péninsule coréenne, en ce 9 février 2018.
Le magnifique spectacle qu’ont offert au monde entier Corée du Nord et Corée du Sud unies sous le symbole de l’olympisme a déjoué toutes les attentes et sans doute aussi interloqué plus d’un observateur averti.
Ponctué de superbes scènes originales, ce dernier a permis aux équipes des 92 pays participant aux épreuves dans différentes disciplines de défiler dans la joie et la bonne humeur et d’envoyer la patente démonstration d’un savoir-faire sans pareil. Un authentique message d’harmonie et de paix a raisonné dans l’univers !
Tant sur le plan tant artistique que technologique et humain, l’Occident s’en est pris plein les yeux.
Ces peuples coréens que nous ne connaissons que trop peu, ont su faire briller la flamme olympique de mille feux à travers une organisation et chorégraphie exemplaires. Quelques captures d’images témoignent de la ferveur qui s’est emparée de tous ceux qui se trouvaient dans l’immense stade de Pyeongchang et ont pu être partagée par des spectateurs du monde entier. Les captures d’écran saisies lors de la cérémonie d’ouverture  de ces JO d’hiver 2018  qui montrent Coréens du Nord et Coréens du Sud cote à cote, resteront gravées dans les mémoires. Cliquez ici pour en voir plus

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – JO D’HIVER DE PYEONGCHANG

AWI qui n’est dupe concernant les tensions liées aux essais nucléaires menés par la Corée du Nord, aime croire au tempo de belles victoires pacifiques. Ces deux mascottes des JO d’hiver de Pyeongchang, à la fois symboles de sports et de paix, se devaient donc d’apparaître en bonne place 6 jours avant la cérémonie d’ouverture. De nombreuses festivités auront lieu à cette occasion, le 9 février à 20H en Corée du Sud (midi à Paris). France Télévisions sera le diffuseur exclusif de ces Jeux olympiques et paralympiques. France 2, France 3 et France 4 se relaieront pour couvrir les événements sportifs. Au programme : ski alpin, patinage artistique, ski acrobatique, snowboard, ski de fond, épreuves de biathlon, patinage de vitesse, saut à ski. Il vous faudra revêtir vos plus chaudes tenues pour vivre l’intensité de ces JO d’hiver, Pyeongchang étant réputée pour ses fortes chutes de neige et son vent glacial. AWI qui annonçait dans une chronique diffusée le 11 janvier dernier, une première victoire olympique des deux Corées se réjouit que la diplomatie se soit auréolée de sport et d’olympisme qui ont notamment contribué au rapprochement des peuples de la péninsule coréenne. D’autant que les athlètes coréens se retrouveront aux côtés ceux venus de très nombreux pays qui, à l’instar des sportifs français, chercheront à décrocher une voire plusieurs médailles. Lire la suite

L’AWIK-END MUSIC – LA BOXEUSE AMOUREUSE

C’est avec cette superbe chanson d’Arthur Higelin, dit Arthur H, musicien et chanteur français, également peintre et illustrateur, qu’il nous a semblé concordant de mettre en valeur l’un des temps forts de l’actualité de la semaine dont AWI et le webmagazine féminin Women e-life se sont fait l’écho. Ce single du fils de Jacques Higelin donne un sublime avant goût de l’album qui sortira en 2018. De plus, dans le  droit fil de l’émission consacrée au réseau « Femmes et Challenges » la chanson porte en elle un message que toutes les femmes doivent avoir à l’esprit pour assurer leur parcours professionnel mais aussi personnel. Difficile de faire mieux ! Pour visualiser le magnifique clip vidéo réalisé par Eléonore Mercier mettant en scène la danseuse Marie-Agnès Gillot et l’acteur Roschdy Zem dans un combat de boxe chorégraphié, il vous suffit de cliquer Ici

LES PREPARATIFS DES JO D’HIVER EN COREE DU SUD VONT BON TRAIN

Ryom Tae-Ok et Kim Ju-Sik. Qualifié ce duo Nord-coréen participera aux JO en patinage artistique


Après l’échec de sa candidature face à Vancouver pour les Jeux olympiques d’hiver de 2010, puis de 2014 face à Sotchi au Japon, Pyeongchang a fini par remporter l’organisation des JO d’hiver 2018.
Les monts Taebaek et plus particulièrement les sites d’Alpensia et de Yongpyong, accueilleront donc toute une série d’épreuves qui ont déjà, dans le contexte actuel, un parfum de victoire diplomatico-sportive, la Corée du Nord étant parvenue avec la Corée du Sud, à un accord de participation pour cet événement de portée internationale.
Drapeau olympique et flamme olympique pourront donc trôner sur la péninsule coréenne du 9 au 25 février. Les athlètes des nombreuses nations qui participeront aux épreuves pourront se dire que slalom, ski de vitesse, patinage, courses de bobsleigh, sauts, biathlon, luge, bobsleigh et skeleton… permettent au-delà des remises de médailles remises aux vainqueurs, de rapprocher les peuples et surtout dans le cas présent, de surseoir aux vives tensions géopolitiques que rien ne semblait pouvoir apaiser.
Autrement dit, tout laisse à penser que cette période sera propice à aux rapprochements, aux échanges… sans pour autant occulter l’esprit de compétition et les exploits sportifs qui veulent que les meilleurs gagnent dans chaque discipline.
La chronique audio s’arrête sur l’ambiance des préparatifs de ces JO d’hiver de Pyeongchang qui donneront également lieu à des Jeux paralympiques, dont le caractère festif mais aussi culturel, ne pourra échapper aux regards du monde entier, en ce mois de février 2018. Cliquez ici pour écouter la chronique audio

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A DOLORES O’RIORDAN

Photo: wenn.com


En cet Awi-end Music, nous avons estimé indispensable de rendre hommage à Dolores O’Riordan, chanteuse de l’emblématique groupe grunge-rock irlandais The Cranberries, décédée à Londres, le 15 janvier dernier, à l’âge de 46 ans. The Cranberries qui avait annoncé une tournée en Europe, au Royaume-Uni et aux États-Unis avait déjà dû annuler, dés le mois de mai 2017, les dates de certains concerts en raison des problèmes de santé d’O’Riordan. Pourtant, dans son message posté sur Facebook juste avant Noël, elle déclarait « bien se sentir » et ses fans, amis et musiciens guettaient avec impatience qu’elle se produise à nouveau. Mariée pendant 20 ans à Don Burton, ancien directeur du tour de Duran Duran avec qui elle a eu trois enfants, elle avait retrouvé l’amour depuis près de deux ans avec le jeune musicien Olé Koretsky, membre du groupe D.A.R.K avec lequel elle collaborait depuis 2014. En apprenant la nouvelle, le président irlandais Michael D Higgins a déclaré que sa mort était « une grande perte » pour tous ceux qui soutiennent et suivent la musique irlandaise, avant d’ajouter : « Dolores O’Riordan et The Cranberries ont eu une immense influence sur le rock ». Il est vrai qu’avec sa voix incroyable, cette chanteuse aura marqué toute une génération, portée entre autres par des tubes comme Linger, Just my imagination, Stars, Salvation, Promises, Zombie, Ode to my family,  ou Dreams… Dolores O’Riordan sera enterrée mardi en Irlande, et une messe aura lieu mardi à 11h30 à l’église Saint-Ailbe, à Ballybricken, ville située à 18 km de Limerick, où le groupe The Cranberries s’était formé. Le medley réalisé par KM tv nous a semblé résumer de la plus belle façon qui soit l’hommage  que cet Awi-end music tenait à rendre à cette talentueuse chanteuse Irlandaise. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo de KM tv

AWI-MAGES DE LA SEMAINE – TOUJOURS PLUS FORD

Une Awi-Mage en l’occurence celle de l’affiche du film policier américain Bullitt réalisé par Peter Yates et produit par Philip D’Antoni, sorti en 1968, avec Steve McQueen, Robert Vaughn et Jacqueline Bisset, n’aurait pu suffire pour apporter une flagrante démonstration. Alors que 50 ans séparent les deux versions de la Ford Mustang qu’il vous est possible de découvrir ci-après, le constructeur a fait partager ce goût du sensationnel et du plaisir en offrant, durant le dernier salon automobile de Détroit 2018, de quoi assouvir l’un de nos rêves les plus chers. Ce qui ne signifie pas que le deuxième constructeur automobile américain ne nous prépare pas quelques bonnes surprises 100% électriques à un horizon rapproché. Cliquez donc ici pour voir et en savoir plus

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – VOITURE AUTONOME FIRST OF ALL

Plus qu’une marque, c’est un nouveau concept de mobilité individuelle qui s’est trouvé mis à l’honneur cette semaine à Las Vegas lors du CES 2018. Les preuves ont, une nouvelle fois, été apportées que les innovations avançaient à la vitesse des comètes, dans tous les domaines. Difficile de retenir toutes celles qui ont figuré cette année dans l’Innovation Award Honorees, tant l’univers qui leur vaut de se distinguer et de se développer apparaît sans limites: de la santé aux espaces à vivre, des tâches domestiques aux applications professionnelles, sans oublier nos amis robots. Pour illustrer ce temps fort, il nous fallait toutefois trouver une autre image que celles désormais très répandues d’humanoïdes ou d’appareils connectés multifonctionnels dont il est d’ores et déjà possible d’apprécier, pour certains d’entre eux, les propriétés et qualités. C’est donc sur le nouveau créneau du marché de la sacro-sainte automobile qu’AWI a sélectionné son Awi-mage de la semaine. Une façon de faire un clin d’oeil à la réglementation qui limitera en France, dés juillet, la vitesse à 80 km/h sur une partie de nos routes. Remarquez, il s’agit là d’une excellente mise en conditions, compte tenu de ce qui dessine dans un proche avenir. Car demain, on ne vous demandera plus si vous êtes pour ou contre. Lorsque vous pénétrerez par une reconnaissance vocale ou tactile dans votre véhicule, il vous faudra vous laisser conduire à destination. Un peu comme si vous disposiez d’un chauffeur en chair et en os. Lire la suite