L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – HOMMAGE A DAVID DOUGLAS DUNCAN

David-Ducan Douglas


Ce photographe américain de talent qui avait pris sa retraite dans le domaine de Castellaras sur la commune de Mouans-Sartoux, dans le midi de la France, est décédé jeudi à l’âge de 102 ans.

Sa carrière avait débuté par un scoop, s’agissant de la photo de l’homme qui n’était autre que John Dillinger, un braqueur de banque réputé aux Etats-Unis.

En tant que photographe de guerre, il avait couvert la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Viêt Nam. Mais Duncan était également devenu un grand photojournaliste de paix, célèbre notamment pour ses reportages sur Pablo Picasso et Martin Gray. Lire la suite

AWIK-END MUSIC WITH TONI BRAXTON

Si Toni Braxton ne fait pas encore partie de votre top ten, il y a de fortes chances pour çà devienne le cas. Comment ne pas se laisser séduire par l’interprétation de « Deadwood » que livre cette chanteuse pianiste, musicienne, productrice, actrice, mais aussi personnalité médiatique et philanthrope américaine ? Agée aujourd’hui de 50 ans, elle peut se vanter d’un riche parcours musical et de nombreux succès. Vous ne regretterez certainement pas de l’écouter grâce au clip vidéo que nous vous invitons à consulter en ce premier Awik-end music de juin. Cliquez ici pour découvrir Toni Braxton

AWIK-END MUSIC – ADAGIETTO SYMPHONIE N°5 DE GUSTAVE MAHLER

C’est dans ce petit refuge que la Symphonie n° 5 en do dièse mineur de Gustav Mahler a été composée entre 1901 et 1902. L’Adagietto qui fait partie de cette symphonie n°5, magnifiquement interprété par le Word Orchestra For Peace, avait toutes raisons de s’inscrire en illustration sonore d’une nouvelle semaine agitée. La structure générale de la symphonie, du sombre rythme de marche jusqu’au climax victorieux du choral dans le Rondo-Finale, montre une victoire face à la mort, un renouveau face à la fatalité. Selon une source de l’entourage du compositeur, cet Adagietto n’est autre qu’une lettre d’amour en musique destinée à Alma Schindler devenue sa femme, bien que Gustave Mahler n’ait laissé aucune note ou lettre permettant de valider cette hypothèse. Luchino Visconti a contribué à faire connaitre l’Adagietto de cette symphonie au grand public avec son film « Mort à Venise » sorti en 1971. Cliquez ici pour écouter l’Adagietto

AWIK-END MUSIC WITH CHRISTINE AND THE QUEENS

Christine and the Queens ou Chris est le nom de scène d’Héloïse Letissier, une chanteuse, auteur-compositrice-interprète et pianiste française née le 1er juin 1988 à Nantes. Sa voix et son rythme ne sont pas sans rappeler certaines chanteuses qui ont marqué l’univers musical made in France il y a quelques années, mais son style demeure néanmoins original et plaisant.
Dès la sortie de son premier album Chaleur humaine, elle connaît le succès en 2014. Nommée à cinq reprises aux Victoires de la musique 2015, elle obtient deux récompenses, dont celle de l’artiste interprète féminine de l’année.
En 2016, l’édition française du magazine Vanity Fair la classe comme la Française la plus influente du monde. Parmi ses influences on peut citer Christophe et Pina Bausch, mais aussi David Bowie et Michael Jackson, dont elle s’inspire fortement pour son jeu de scène et ses pas de danse. Elle adopte un look androgyne, chantant le plus souvent vêtue d’un costume de coupe masculine Carr. Elle « revendique le droit de ne pas se définir dans son genre comme dans sa sexualité ». Interviewée par le magazine Elle, cette jeune femme se définit comme une pansexuelle. L’occasion de découvrir Christine and the Queens si vous ne la connaissiez pas encore. Cliquez ici pour écouter

AWIK-END MUSIC WITH Dr. F. JAMES CLARK & THE NEXT GENERATION CHOIR

Dr F. James Clark, pasteur principal de l’église Shalom (ville de la paix) à St. Louis, donne la priorité à la prochaine génération de jeunes adultes dans son ministère prospère et dans toute la région du Midwest à travers The NextGeneration Choir. N’ayant pu procéder la diffusion d’une interprétation du très fameux   » Blessing me »  c’est avec  « You Are »  qu’il nous a semblé intéressant de vous faire découvrir ce groupe de gospel  en ce dimanche 13 mai. De quoi vous donner envie d’en savoir plus. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC – YACKO RAPPEUSE INDONESIENNE

Rappeuse à ses heures, la chanteuse indonésienne Yacko X Mardial qui est aussi professeure à l’université de Jakarta connaît un vrai succès. D’où les échos dont elle fait l’objet dans la presse magazine. Son dernier clip vidéo « Hands Off », qui prône la lutte contre le harcèlement de rue et le harcèlement sexuel dénonce des problèmes qui ne connaissent pas de frontières et demandent à toutes les femmes de se montrer soudées et déterminées pour dire « Stop ». En enseignant le marketing, la publicité, Yacko a bien conscience que tout passe avant tout par l’éducation. De plus, le Rapp, genre musical apprécié de part le monde ne saurait se priver de la délivrance de messages pertinents en préservant le sens du rythme. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC WITH KEJAM FEAT LISA TAYLOR

Il n’y pas de mai, du moins en ce dernier week-end d’avril. C’est pourquoi en l’absence d’informations percutantes susceptibles de fournir de sonnants arguments visant à vous séduire concernant le morceau intitulé :  » Take me higher » que l’on doit à Kejam Feat Lisa Taylor, l’Awik-end music ne pouvait aujourd’hui que vous inviter à vous laisser prendre par le bon rythme. Il est parfois des ponctuations musicales qui sans entrer dans le Top 10 du moment se passent de tout commentaire pour les décrire. Démonstration sans plus attendre ! Cliquez ici pour entendre et comprendre

AWIK-END MUSIC WITH THE ART OF NOISE

Allez comprendre pourquoi l’Awik-end music a cédé au « Moments in Love » ? Un parfum d’été, une envie de prendre  un peu de recul, de déconnecter des turbulences de l’actualité nationale et internationale. Histoire de conserver néanmoins les yeux ouverts et de donner aux oreilles ce qui fait vibrer leurs tympans, c’est à une ballade planante que vous êtes invités. The Art of Noise est un groupe britannique de musique new wave qui a vu le jour à Londres en 1983. Créé par le journaliste Paul Morley et le producteur Trevor Horn ainsi que des musiciens de studio Anne Dudley, Gary Langan et J.J. Jeczalik, la formation est originale à plus titre.
La plupart des compositions instrumentales sont des collages mélodiques originaux et intelligents, fondés sur la technologie d’échantillonneur numérique (sampler), qui était nouvelle à cette époque. Trevor Horn fût d’ailleurs l’un des tout premiers à acquérir un Fairlight CMI (Computer Musical Instrument), échantillonneur largement utilisé par le groupe ensuite.
Art of Noise a été remarqué pour l’utilisation de l’électronique et des ordinateurs, en particulier la technique  innovante de l’échantillonnage. Le nom du groupe fait référence à l’essai « L’arte dei Rumori » du peintre et compositeur futuriste italien Luigi Russolo. Laissez-vous porter çà ne peut que vous faire du bien. On se  détend ! Et pour cela cliquez ici

AWIK-END MUSIC – AU POETE JACQUES HIGELIN DISPARU


Son fils dit Arthur H était l’hôte de l’Awik-end Music, il n’y a que quelques semaines. Mais aujourd’hui c’est le père Higelin, Jacques de son prénom, qui se trouve lui succéder pour s’en être allé vendredi sans crier gare.
Bien sûr lui même affirmait : “La mort est le berceau de la vie, ça ne me fait pas peur”. Mais la tristesse qui était la sienne de voir partir les poètes, nous sommes aujourd’hui amenés à la partager.
Admirateur de Charles Trénet, Sidney Bechet, Georges Moustaki, Boris Vian, Barbara, notamment, il aimait le jazz et avait enregistré ses premières chansons en 1966 avant de devenir l’un des chanteurs les plus populaires de la scène rock dans les années 80 avec « Tombé du ciel ». C’était aussi un acteur et un écrivain.
Il défendait bien des causes justes et était animé de cet humanisme qui tend à disparaître. De sa vision poétique des choses de la vie mêlant humour et sacarsme qu’il savait interpréter dans son propre langage parfois frappé d’un semblant de folie, nous gardons en mémoire la substantifique moelle.
On a du mal à s’y faire, mais il en est ainsi. L’artiste continuera donc à exprimer sa fougue et ses sentiments dans l’au-delà et ses ballades parfois rageuses resteront accrochées au temps qui passe et ne s’arrête jamais.
Il nous reste à verser « Champagne » en séquence vidéo pour que Jacques Higelin compositeur, interprète, comédien, écrivain, poète, ne s’éloigne pas trop de nous en ces temps dépoétisés.
Une façon comme une autre de nous rappeler le rôle qu’il avait joué dans un film d’Henri Fabiani tourné en 1959 intitulé : “Le Bonheur est pour demain”. Ce qu’on ne peut que souhaiter, surtout si on se trouve en mal d’inspiration ! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo enregistré en 2007 au Bataclan

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – DU BOIS DONT ON FAIT DE BONS REFUGES

En apprenant jeudi par le biais de l’Agence Internationale de l’énergie (AIE) que la plus forte baisse des émissions de CO2  enregistrée ces derniers temps est imputable aux Etats-Unis, pour cause de développement accéléré des énergies renouvelables, on pouvait croire à une farce et imaginer qu’il y a avait « Trumperie ». Or c’est prouvé ! Donald jouerait-il un double jeu en s’affichant chaud défenseur des énergies fossiles ? Quoi qu’il en soit, c’est en l’occurence une entreprise lyonnaise donnant dans la cabane au fond des bois et pas seulement au Canada, mise à l’honneur par le quotidien Les Echos  qui a retenu notre attention cette semaine. Huttopia, spécialiste français du « glamping » compte en effet développer son écolo-concept  aux Etats-Unis avec la construction d’un premier  village  dans le New Hampshire. Le terme glamnping qui est un mot-valise issu de la contraction de « glamour » (glamorous) et de « camping » a bel et bien le vent en poupe. Cette Awi-image s’adresse à celles et ceux qui ont toujours rêvé de séjourner dans une « cabane » en bois au fond des bois, aspirent à être plus proche de la nature mais ne sauraient se priver de conditions aussi originales qu’agréables en termes d’hébergement. D’autant qu’il n’est nullement nécessaire de traverser l’Atlantique pour goûter aux joies du concept, plusieurs sites glamping étant en mesure d’accueillir en France les adeptes du genre qui ne sont pas obligatoirement survivalistes dans l’âme. Lire la suite