LES PREPARATIFS DES JO D’HIVER EN COREE DU SUD VONT BON TRAIN

Ryom Tae-Ok et Kim Ju-Sik. Qualifié ce duo Nord-coréen participera aux JO en patinage artistique


Après l’échec de sa candidature face à Vancouver pour les Jeux olympiques d’hiver de 2010, puis de 2014 face à Sotchi au Japon, Pyeongchang a fini par remporter l’organisation des JO d’hiver 2018.
Les monts Taebaek et plus particulièrement les sites d’Alpensia et de Yongpyong, accueilleront donc toute une série d’épreuves qui ont déjà, dans le contexte actuel, un parfum de victoire diplomatico-sportive, la Corée du Nord étant parvenue avec la Corée du Sud, à un accord de participation pour cet événement de portée internationale.
Drapeau olympique et flamme olympique pourront donc trôner sur la péninsule coréenne du 9 au 25 février. Les athlètes des nombreuses nations qui participeront aux épreuves pourront se dire que slalom, ski de vitesse, patinage, courses de bobsleigh, sauts, biathlon, luge, bobsleigh et skeleton… permettent au-delà des remises de médailles remises aux vainqueurs, de rapprocher les peuples et surtout dans le cas présent, de surseoir aux vives tensions géopolitiques que rien ne semblait pouvoir apaiser.
Autrement dit, tout laisse à penser que cette période sera propice à aux rapprochements, aux échanges… sans pour autant occulter l’esprit de compétition et les exploits sportifs qui veulent que les meilleurs gagnent dans chaque discipline.
La chronique audio s’arrête sur l’ambiance des préparatifs de ces JO d’hiver de Pyeongchang qui donneront également lieu à des Jeux paralympiques, dont le caractère festif mais aussi culturel, ne pourra échapper aux regards du monde entier, en ce mois de février 2018. Cliquez ici pour écouter la chronique audio

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A DOLORES O’RIORDAN

Photo: wenn.com


En cet Awi-end Music, nous avons estimé indispensable de rendre hommage à Dolores O’Riordan, chanteuse de l’emblématique groupe grunge-rock irlandais The Cranberries, décédée à Londres, le 15 janvier dernier, à l’âge de 46 ans. The Cranberries qui avait annoncé une tournée en Europe, au Royaume-Uni et aux États-Unis avait déjà dû annuler, dés le mois de mai 2017, les dates de certains concerts en raison des problèmes de santé d’O’Riordan. Pourtant, dans son message posté sur Facebook juste avant Noël, elle déclarait « bien se sentir » et ses fans, amis et musiciens guettaient avec impatience qu’elle se produise à nouveau. Mariée pendant 20 ans à Don Burton, ancien directeur du tour de Duran Duran avec qui elle a eu trois enfants, elle avait retrouvé l’amour depuis près de deux ans avec le jeune musicien Olé Koretsky, membre du groupe D.A.R.K avec lequel elle collaborait depuis 2014. En apprenant la nouvelle, le président irlandais Michael D Higgins a déclaré que sa mort était « une grande perte » pour tous ceux qui soutiennent et suivent la musique irlandaise, avant d’ajouter : « Dolores O’Riordan et The Cranberries ont eu une immense influence sur le rock ». Il est vrai qu’avec sa voix incroyable, cette chanteuse aura marqué toute une génération, portée entre autres par des tubes comme Linger, Just my imagination, Stars, Salvation, Promises, Zombie, Ode to my family,  ou Dreams… Dolores O’Riordan sera enterrée mardi en Irlande, et une messe aura lieu mardi à 11h30 à l’église Saint-Ailbe, à Ballybricken, ville située à 18 km de Limerick, où le groupe The Cranberries s’était formé. Le medley réalisé par KM tv nous a semblé résumer de la plus belle façon qui soit l’hommage  que cet Awi-end music tenait à rendre à cette talentueuse chanteuse Irlandaise. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo de KM tv

AWI-MAGES DE LA SEMAINE – TOUJOURS PLUS FORD

Une Awi-Mage en l’occurence celle de l’affiche du film policier américain Bullitt réalisé par Peter Yates et produit par Philip D’Antoni, sorti en 1968, avec Steve McQueen, Robert Vaughn et Jacqueline Bisset, n’aurait pu suffire pour apporter une flagrante démonstration. Alors que 50 ans séparent les deux versions de la Ford Mustang qu’il vous est possible de découvrir ci-après, le constructeur a fait partager ce goût du sensationnel et du plaisir en offrant, durant le dernier salon automobile de Détroit 2018, de quoi assouvir l’un de nos rêves les plus chers. Ce qui ne signifie pas que le deuxième constructeur automobile américain ne nous prépare pas quelques bonnes surprises 100% électriques à un horizon rapproché. Cliquez donc ici pour voir et en savoir plus

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – VOITURE AUTONOME FIRST OF ALL

Plus qu’une marque, c’est un nouveau concept de mobilité individuelle qui s’est trouvé mis à l’honneur cette semaine à Las Vegas lors du CES 2018. Les preuves ont, une nouvelle fois, été apportées que les innovations avançaient à la vitesse des comètes, dans tous les domaines. Difficile de retenir toutes celles qui ont figuré cette année dans l’Innovation Award Honorees, tant l’univers qui leur vaut de se distinguer et de se développer apparaît sans limites: de la santé aux espaces à vivre, des tâches domestiques aux applications professionnelles, sans oublier nos amis robots. Pour illustrer ce temps fort, il nous fallait toutefois trouver une autre image que celles désormais très répandues d’humanoïdes ou d’appareils connectés multifonctionnels dont il est d’ores et déjà possible d’apprécier, pour certains d’entre eux, les propriétés et qualités. C’est donc sur le nouveau créneau du marché de la sacro-sainte automobile qu’AWI a sélectionné son Awi-mage de la semaine. Une façon de faire un clin d’oeil à la réglementation qui limitera en France, dés juillet, la vitesse à 80 km/h sur une partie de nos routes. Remarquez, il s’agit là d’une excellente mise en conditions, compte tenu de ce qui dessine dans un proche avenir. Car demain, on ne vous demandera plus si vous êtes pour ou contre. Lorsque vous pénétrerez par une reconnaissance vocale ou tactile dans votre véhicule, il vous faudra vous laisser conduire à destination. Un peu comme si vous disposiez d’un chauffeur en chair et en os. Lire la suite

AWIK-END MUSIC – TRISTESSE

Tout avait commencé en 1964 avec « Sacré Charlemagne ». Mais tout s’est arrêté en ce dimanche 7 janvier 2017 des suites d’une longue maladie. Elle incarnait entre autres le charme, la gentillesse, la gaité et avait su s’entourer des meilleurs auteurs-compositeurs pour exercer au mieux son talent d’interprète. Quelle que soit la ou les chansons que vous retiendrez du répertoire de France Gall, qu’il s’agisse de celles écrites par son mari Michel Berger ou par Serges Gainsbourg, elle aura été une des artistes les plus importantes et populaires de la variété française. Difficile de ne pas se souvenir notamment de Poupée de cire, poupée de son; Evidemment; La déclaration d’amour; Ca balance pas mal à Paris; Si maman si; Il jouait du piano debout; Résiste; Babacar; Ella, elle l’a. La disparition de celle qui avait toujours su réagir dignement face aux éprouvants évènements qui ont marqué sa vie ne pouvait aujourd’hui que chambouler la programmation de cet Awik-end Music. France Gall part en laissant à tous ceux et celles qui ont eu la plaisir de croiser sa formidable carrière de très bons et beaux souvenirs. Quel que soit le style des chansons qu’elle a interprétées, on ne pourra s’empêcher de chantonner l’une d’elles dont il émanait toujours une authentique fraîcheur qui semblait ne jamais pouvoir disparaître. Lire la suite

AWI-MAGES DE LA SEMAINE – EFFETS TEMPÊTES

Qu’il s’agisse de Carmen, Eleanore… les dernières tempêtes qui ont eu lieu en France en ce tout début d’année, ont visiblement généré des phénomènes parfois aussi inhabituels que surprenants. Sur la côte normande, elles ont bien sûr agité les fonds marins conduisant des étoiles de mer à se rendre en masse sur des plages peu fréquentées en cette période. Une opération de repérage souvent décevante pour ces astérides, en l’absence de rochers susceptibles d’ accueillir ces créatures bien vivantes venues des océans. Forts coefficients de marées, vents violents et vagues impressionnantes ont également été jusqu’à reconfigurer par endroits le paysage littoral, effaçant le tracé de petits cours d’eau. De quoi mettre de petites passerelles destinées à leur franchissement construites par l’homme dans un profond embarras. Nous ne vous parlerons pas ici de réchauffement climatique ni d’apocalypse, mais simplement de phénomènes naturels. En cliquant ici vous constaterez qu’il s’agit bien de réalités

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – GARDEZ LE SOURIRE


Peut être l’avez vous compris : rien ne sert de faire la gueule !
Parce qu’il faudra s’ingénier à croire que tout ira mieux demain, la période des fêtes de fin d’année qui marque l’inévitable fin d’un chapitre historique ponctué d’évènements de toutes sortes, l’Awi-Mage de la semaine se devait d’illustrer, les indispensables changements à venir. L’apparition de cette sculpturale création invite donc chacun et chacune à garder sourire et espoir à l’aube d’un nouveau départ sur la route 2018. Après l’année du coq, nous allons entrer dans celle du chien, réputé fidèle compagnon. Saurez vous l’être ? Lire la suite

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – UNE SWITCHBLADE A NOËL SINON RIEN

Photo : SAMSON Motors


En commandant cette année une Switchblade produite par Samson Motors au père Noël, vous serez livrés en 2018. Ca vaut le coup d’attendre et de se priver de cadeaux cette année. Pour 140 000 dollars, soit environ 118 894,44 euros, vous pourrez construire vous-même votre voiture volante à trois roues qui offre 2 places assises. Ce premier prix comprend le moteur, la boîte de vitesses et le programme optionnel d’aide à la construction. Grâce à ce dernier, vous pourrez passer trois semaines avec les ingénieurs du concept, afin de disposer d’un véhicule entièrement terminé à la sortie de la chaîne de montage. L’occasion de rencontrer Sam Bousfield, un architecte devenu inventeur de cet avion voiture de sport dans l’Oregon. Bien entendu, tous les contrôles qualité seront réalisés durant le processus de montage et d’essais. Vous disposerez de tous les documents en vue de l’homologation. Coté dimensions, la Switchblade est un peu plus longue qu’une Honda Accord avec ses 5,11 mètres, pare-chocs compris, et sa largeur est celle de tout véhicule terrestre classique. Vous pourrez donc la ranger dans votre garage. Les ailes de la Switchblade commandées électriquement se glisseront comme des lames de couteau dans la carrosserie, ni vu ni connu. Idem pour l’aileron arrière. En matière de performances, le décollage se fera en quelques secondes, la Switchblade bénéficiant d’un rapport puissance/poids identique à celui d’une Corvette 2017. Vous pourrez ainsi utiliser de courtes pistes pour décoller et atterrir, ce qui ne vous interdira pas de recourir à tout aérodrome, si besoin. Vous pourrez naviguer à 4.000 mètres d’altitude sans souci. Sur routes et autoroutes, la Switchblade sera en mesure de passer de 0 à 100 km/h en 6,5 secondes avec une vitesse de pointe de 160 kmH maximum. Dans les airs, la vitesse sera de l’ordre de 240 km/h avec des pointes à 290 km/h. Tels sont du moins, les résultats fiables obtenus à l’issue d’essais effectués à l’aide de souffleries par Boeing et Cessna. Sachez que 60 modèles ont d’ores et déjà été commandés, 90 % des clients ayant opté pour le programme d’aide aux constructeurs. De plus, 240 réservations ont été enregistrées à ce jour. Bien entendu, pour profiter pleinement de votre Switchblade, il vous faudra passer un brevet de pilote : un détail ! Rouge nous la choisirons. AWI, vivement Noël 2018 ! For an amazing next Christmas. AWI,la Switchblade vole et roule

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – SPECTACULAIRE ECHOUAGE D’UN VRAQUIER DANS l’ESTUAIRE DE LA SEINE

Photo: AWI/PG

On avait déjà vu des bateaux de plaisance, voiliers et hors-bords, mais beaucoup plus rarement des navires de cette envergure se laisser prendre au piège. D’où le caractère spectaculaire de cette photographie (AWI/PG) montrant un vraquier aux belles mensurations suspendu comme un jouet au-dessus de l’émissaire situé au milieu de l’estuaire de la Seine qui s’étend jusqu’à la mer. A n’en pas douter, le commandant et son équipage ont dû avoir la frayeur de leur vie, victimes des caprices des marées et de la force des courants à cet endroit, mais aussi très vraisemblablement d’une erreur de navigation. Il aura fallu attendre le milieu de la nuit pour que la marée montante permette à ce navire de se sortir de cette mauvaise passe, aidé dans cette délicate opération par des bateaux pilotes venus dans la nuit, sous le feu de projecteurs, à sa rescousse. Fort heureusement, la mer était relativement calme et aucune tempête risquant de compliquer la situation ne sévissait à ce moment là. Cet évènement témoigne des dangers récurrents, surtout lorsqu’on sait que de nombreux paquebots de croisière, pétroliers, méthaniers, porte-conteneurs… aux dimensions impressionnantes et dont le poids peut dépasser 400.000 tonnes se croisent dans l’estuaire à la hauteur du Havre. Lire la suite