AWIK-END MUSIC WITH GREGORY PORTER


En attendant la sortie de son prochain album, Grégory Porter, chanteur contemporain de jazz doté d’une voix aux performances incroyables, méritait de figurer en point d’orgue de l’Awik-End Music. Extraite de l’album « Liquid Spirit » sorti en septembre 2013 pour la première fois enregistré sous le label de jazz historique Blue Note, sa sublime interprétation de « When Love Was King » épouse à merveille une semaine marquée par la Saint-Valentin.
Gregory Porter qui dispose de tous les atouts pour devenir une future légende du jazz à côté des Greats, sait entre autres faire vibrer les cordes sensibles en proie à des instants de mélancolie. Un peu de tendresse ne peut nuire. Cliquez ici pour entrer en musique dans un univers de charme

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – DANS ET SUR LA LUNE

Photo: PG/AWI


Comme le montre nettement la photo de pleine lune prise en semaine, cette planète n’est pas sans relief.

A croire qu’en dépit de l’apparente absence d’eau en surface, des continents faits de vallées et de montagnes existent bel et bien. On comprend du même coup que des Terriens cherchent à tout prix à y installer des centres d’observation afin de percer nombre de ses mystères.

En attendant que des voyages et séjours s’inscrivent parmi les destinations en vogue, et pour peu qu’une vie puisse se développer en dehors de champs de coton, cette planète demeurera source de recherche et d’inspiration.

Et si vous ne parvenez pas à discerner à l’oeil nu le vaisseau spatial non identifié qui apparaît sur l’image et scintille dans le « black space », il vous faudra chausser des lunettes adaptées à une vision extraterrestre.

Sa présence tend en effet à démontrer que certains ont déjà pris la voie lactée. Qu’ils ne lâcheront pour rien au monde ce besoin de conquête et de découverte de nouveaux espaces susceptibles d’accueillir la part de l’humanité qui aura pu ou dû échapper au réchauffement dévastateur sur Terre.

Dans la lune vous êtes sans doute parfois, mais sur la lune dans un avenir pas si lointain, vraisemblablement nombre de curieux seront amenés à séjourner voire s’établir pour l’éternité.

Il est vrai qu’apercevoir depuis la Lune promise le fabuleux spectacle de la Terre bouillante illuminée aux couleurs de l’arc en ciel, vaudra très certainement le déplacement.

AWI qui a conscience de la survenue prochaine d’une éclipse, souhaitait vous offrir cet instant de poésie lunaire.

L’occasion pour son pilote de vous promettre de ne pas vous laisser sans message, sous une forme ou sous une autre, pendant des jours et des lunes. Cliquez ici et ouvrez grand les yeux

L’ASSURANCE MALADIE DU VAL-DE-MARNE A TUE L’AGENCE WEB INFO (AWI)


Alors que l’écoute, le dialogue, la concertation, la négociation, le respect mutuel, la justice sont présentés comme autant de valeurs essentielles dans les rapports entre personnes physiques et personnes morales, l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Paris, le 18 janvier 2019, concernant l’affaire qui opposait l’Agence Web Info, SARL de presse, à la Caisse primaire d’Assurance maladie du Val-de-Marne a de quoi surprendre et choquer.

L’Agence Web Info (AWI) s’est en effet trouvée contrainte d’assigner en justice la CPAM du Val-de-Marne, en raison d’une brutale rupture de marché, totalement injustifiée, exsangue de toute proposition d’indemnisation, notifiée par cette dernière, le 31 juillet 2014. Il est à ce titre important de préciser que le marché en question avait été signé par les parties en décembre 2013, pour une durée de deux ans.

Et en dépit des nombreuses démarches entreprises, dés août 2014, par le dirigeant d’AWI, en vue de s’entretenir voire de rencontrer les dirigeants de la Caisse primaire d’Assurance maladie du Val-de-Marne, afin d’examiner les modalités de cette rupture de marché, ces derniers ont toujours refusé toute rencontre ou tout échange, les multiples demandes étant restées sans aucune réponse. Une attitude condamnable, également constatée lors de l’intervention d’avocats mandatés par cette SARL de presse afin de négocier cette rupture de contrat abusive.
Pas moins de neuf mois se seront ainsi écoulés avant que la CPAM du Val-de-Marne, n’adresse, en avril 2015, une proposition d’indemnisation pour le moins ridicule. Lire la suite

AWIK-END MUSIC WITH MARGUERITE SUR FOND GILETS JAUNES*


Jeunesse, spontanéité, lucidité, optimisme, ouverture d’esprit font de Marguerite une artiste qui méritait de figurer, cette semaine, en bonne place à l’occasion de cet Awik-End Music.

Entourée de ses musiciens: Vincent, organiste et compositeur qui est également son mari; Jean-Charles, batteur et Esteban, contrebassiste, Marguerite Chauvin n’a pas manqué de surprendre en produisant et diffusant, le 1er janvier 2019, son clip vidéo sur Internet.

Son interprétation parodique de « Les Gentils Les Méchants Gilets jaunes » sur un air célèbre de Michel Fugain, qui bénéficie d’une chorégraphie simple et efficace, ne pouvait que faire le buzz.

AWI dont la curiosité est insatiable se devait de nouer le contact avec cette jeune femme qui a su glisser un rayon de soleil apaisant au milieu d’une grisaille sociale, qu’elle a souhaité dénoncer à sa façon, en qualité d’observatrice.

A celles et ceux qui s’interrogent sur la façon qu’a Marguerite d’aborder les manifestations qui ont lieu depuis le 17 novembre en France, elle livre son sentiment profond qui veut que : » L’humour permet de prendre de la hauteur face à la colère et à la douleur, mais aussi de retrouver une sérénité qui facilite une action intelligente face aux difficultés rencontrées, en évitant le recours à toute forme de violence »

C’est entre autres ce qu’elle souligne lors de l’interview audio qu’elle nous a accordée, mais c’est également ce qui ressort de son formidable clip vidéo. Ces deux séquences ouvrent espoir en de meilleurs lendemains, tout en donnant de la voix aux légitimes préoccupations exprimées par de nombreux Français.

Pour découvrir ce mix et accéder au player audio, d’une part et au clip vidéo,d’autre part, il vous suffit de cliquer sur le lien qui vous invite à en savoir plus voire à partager. C’est bien vu et çà ne peut pas faire de mal ! Parole et musique

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – VOUS AVEZ DEMANDE LA LUNE…

…La Chine vous offre sa face cachée. Alors que les marchés financiers ont donné cette semaine l’impression de ne plus toucher Terre, la guerre commerciale sino-américaine jetant une part d’ombre sur l’économie mondiale, c’est une prouesse spatiale made in China qui a retenu l’attention d’AWI cette semaine. Parti le 8 décembre 2018 à bord de la fusée Marche-3B, le robot lunaire Chang’e 4 est arrivé sans encombres à pied d’oeuvre le 3 janvier 2019. Son nom qui fait référence à la déesse de la Lune marque une entrée remarquée de l’Empire du Milieu 中国 [Zhōngguó] dans la conquête d’une planète qui fait toujours rêver. Chang’e 4 ramassera quelques échantillons sans perdre le contact avec les Terriens. Objectif, permettre aux scientifiques de disposer de données sur l’évolution de celle qui fût foulée, côté lumière, le 21 juillet 1969 par Neil Armstrong, un astronaute américain, le premier homme à marcher sur la Lune. L’opération chinoise constitue un véritable challenge univers, l’Amérique célébrant cette année le cinquantenaire du plus grand moment de la conquête de l’espace. Chang’e 4 sera suivi de Chang’e 5 qui prendra la relève pour en savoir toujours plus. En attendant l’installation d’une base lunaire qui permettra peut-être aux passagers du vol Space X déjà possesseurs de leur billet de voyage de faire escale voire de trouver refuge. Vous qui cherchiez de nouvelles destinations, le tourisme spatial saura bientôt répondre à vos voeux les plus chers au sens propre comme figuré. Dans un premier temps, les départs ne se feront que depuis la Chine et les Etats-Unis. A moins que l’Europe ne se lance dans l’aventure avec des formules low cost. Sinon Tintin ! Suivez le guide

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – « SALLE 43 » OU L’ART DE PRENDRE DES GANTS…DE BOXE

En déclarant au lendemain de l’acte VI des Gilets jaunes : « La politique, c’est comme la boxe (…) Vous savez que vous allez prendre des coups » Edouard Philippe, Premier ministre, ne pouvait qu’inspirer l’Awi-Mage de la semaine. Cette dernière témoigne en effet des ressources souvent insoupçonnées  dont  chacun(e) dispose et mettent à l’abri de bien des déconvenues voire agressions de toute nature. L’occasion de faire de la pub à la Salle 43 basée à Versailles dans les Yvelines, où des adultes mais aussi des enfants, suivent les conseils d’un coach qui leur démontre lors de  séances d’entrainement que cette discipline sportive permet avant tout de prendre confiance en soi sur le plan physique et psychologique et ainsi de se prémunir de coups qu’on est parfois amenés à prendre. Un sport qui au delà de sa pratique sur  ring tient avant tout à une maîtrise du corps et de l’esprit en offrant  la possibilité de faire face aux nombreux évènements de la vie. Les images visibles en cliquant sur le lien qui suit vous font entrer dans l’univers de la Salle 43. A la veille de Noël, elles apportent la claire démonstration d’un état d’esprit propre à rassembler hommes,femmes et enfants qui souhaitent se prémunir contre toute forme de violence. Cliquez ici pour découvrir la suite en images

AWIK-END MUSIC WITH NANCY WILSON

Comment rester insensible entre autres à cette interprétation de « Someone to watch over me » par Nancy Wilson qui a tiré sa révérence, cette semaine, à l’âge de 81 ans, chez elle à Pioneertown. Cette chanteuse s’inscrivait parmi ces Reines du Jazz qui par leurs voix ont su nous balader et nous enchanter, sans ne jamais prendre une ride, comme en témoigne cette superbe prestation enregistrée en 2007. Nancy Wilson qui se présentait comme une styliste de la chanson, avait dés ses débuts, dans les années 60, remporté plusieurs Grammy Awards, des trophées de la musique américaine équivalents aux Victoires de la musique, dont celui de meilleure performance R & B en 1965, avec son How Glad I Am, puis deux Grammy pour ses albums de jazz R.S.V.P (Rare Songs, Very Personal) en 2005, avant de terminer son parcours avec son Turned to Blue en 2007. Elle avait choisi de mettre fin à sa carrière de chanteuse en 2011, après avoir côtoyé les plus grands noms du jazz à l’instar d’Ella Fidgerald et de Al Jarreau. Elle est partie en nous laissant de nombreux trésors qui demeureront gravés du sceau « Eternité ». Ce que vous êtes invités à écouter correspond à l’un de ces derniers titres qui avait valeur de message : « Taking a Chance on Love » Cliquez ici pour retrouver Nancy Wilson en concert

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE : SPIDERMAN SUPER-HEROS TOUJOURS EN ACTION

Toujours à la recherche d’exploits de super-héros, AWI ne pouvait fermer les yeux face au passage éclair de Spiderman tenant dans ses bras une jeune femme lors d’une vertigineuse chute du haut d’un gratte-ciel en plein coeur de New-York. Sacré Stan Lee ! Entouré de talentueux dessinateurs comme Steve Ditko, Don Heck ou encore Bill Everett, c’est à lui que l’on doit la création dans les années 60 de bien d’autres surhommes passés à la postérité à l’instar de Iron Man (1963), Daredevil (1964) sans oublier Hulk (1962), Thor (1962), X-Men (1963), Avengers (1963) mais aussi Black Panther, le premier super-héros noir et africain. Autant de figures dont les aventures présentent pour particularité de s’inscrire dans le droit fil d’évènements politiques, économiques et sociaux qui n’ont aujourd’hui rien perdu de leur pertinence. Dotés de pouvoirs extraordinaires à même de faire rêver des générations, ces super-héros sont devenus immortels. Se saisissant des nouvelles technologies et de leurs virtuels pouvoirs, la Stan Lee Media allait se lancer en 1998 dans la création d‘œuvres sur Internet et notamment la diffusion en ligne d’un nouvel univers de super-héros. Spiderman et ses compères auraient actuellement bien des missions à remplir, en dépit de la disparition de celui qui leur a donné naissance en leur confiant le plus souvent pour objectif de sauver l’humanité de bien des malheurs. L’occasion de retrouver ou de découvrir des bandes-dessinées, séries et films sources d’inspiration d’héroïsme à tout âge

ELIZA DOUGLAS – UNE ARTISTE PEINTRE SACHANT SURPRENDRE

Artiste : Eliza Douglas Untitled – 2018 210 x 180 cm – huile sur toile


Exposé lors de la FIAC 2018 à Paris, ce tableau signé Eliza Douglas,  semble porteur d’un double message.
Tout d’abord celui d’une superbe création picturale forte en mouvements et couleurs qui attire le regard et celui  plus subliminal qui illustre les menaces qu’engendrent les risques de disparition de la biodiversité sur Terre. A tel point qu’on finit par se demander si cette représentation du délitement en plein vol de cet oiseau, vraisemblablement un perroquet, n’est pas faite pour répéter à satiété un message d’alerte destiné à l’humanité.
Pour mieux  comprendre ce  que cache la personnalité d’ Eliza Douglas, il convient de revenir sur son parcours qui à lui seul,  a de quoi surprendre. Lire la suite

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – PLEIN LA VUE

Photo: PG/AWI


AWI, il fallait bien trouver à illustrer cette fin de semaine ! Le comité de rédaction s’est donc réuni au grand complet « veston ». Et au vu des propositions, le choix n’avait rien d’évident. Si vous n’avez pas suivi le fil de l’actualité de la semaine qui dressait le tableau de l’industrie textile française, vous pourrez toujours faire un retour en arrière et vous arrêter sur la chronique mise en ligne le 23 octobre. De quoi reposer les actionnaires fébriles qui ont tout mis à la corbeille et commencent à s’inquiéter des turbulences qui agitent l’univers impitoyable de la finance ( chronique du 24 octobre ). D’où l’importance de maîtriser la situation, référence faite à l’image apparue, comme par enchantement, le même jour. Sinon, il vous restera possible de voyager un peu en vous rendant sur nos conseils avisés du 26 octobre, en Arabie saoudite pour découvrir le plan « Vision 2030 » qui pourrait transformer le désert et ses ressources pétrolières passées de mode en un Eldorado tourné vers un futur prometteur. Le chic de la semaine veut que vous vous laissiez séduire par ces feux d’artifices qui illuminent naturellement notre univers et nous sont offerts durant quelques secondes. Sinon, nous avons également le plus long pont du monde qui relie par la mer Hong Kong, Macao et la Chine occidentale et mesure 55 kilomètres dont l’inauguration a eu lieu le 23 octobre. Comme quoi il se passe bien des choses intéressantes sur la planète Terre. En cliquant ici vous obtiendrez un droit de visite