AWIK-END MUSIC WITH MADISON MCFERRIN

A celles et ceux qui imaginaient nous voir revenir 50 ans en arrière et replacer le fameux « Hello Goodbye » des Beatles en ce jour de passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, AWI apporte un sérieux démenti. Car si vous ne connaissiez pas encore Madison McFerrin, cet Awi-Kend music vous permettra de la découvrir et de l’apprécier au regard d’un style qui lui est propre. Son interprétation de « No Time to Lose » devrait en effet vous convaincre des possibilités qu’a cette artiste d’associer les paroles de chansons d’hier avec un son très XXIe siècle. Co-fondatrice du Cosmodrome funk / soul, celle qui a passé ses années universitaires dans les salles de concert de la cote Est de Etats-Unis, en faisant étape au légendaire club NYC The Blue Note, vient surprendre vos oreilles. Il n’est pas étonnant qu’elle ait notamment su retenir l’attention d’artistes renommés tels que Chick Coréa ou encore celle du groupe The Roots. Madison a ensuite rejoint le groupe SpiritYouAll dirigé par son père, le chanteur de jazz Bobby McFerrin, dans ses tournées mondiales. En puisant son inspiration aussi bien chez Aretha Franklin que dans les légendes du hip-hop et de la soul, Madison McFerrin révèle les qualités de sa voix et son sens du rythme. Parfaitement à l’aise dans des interprétations a cappella qu’il est possible de retrouver dans l’album « Founding Foundations » sorti en décembre 2016, son clip vidéo donne envie de la suivre sans perdre de temps. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

AWIK-END MUSIC – JOURNEE INTERNATIONALE DU JAZZ

En cet Awik-end prolongé pour cause de fête du travail lundi 1er mai, nous ne pouvions manquer de vous inviter à participer à la Journée internationale du jazz qui a lieu aujourd’hui. Proclamée par l’ONU en novembre 2011, cette manifestation qui se déroule sur les cinq continents est destinée à sensibiliser la communauté internationale aux vertus du jazz comme outil éducatif, et comme force de paix, d’unité, de dialogue et de coopération renforcée entre les peuples. Beaucoup de gouvernements, de sociétés civiles, d’institutions éducatives et de citoyens actuellement engagés dans la promotion de la musique de jazz adopteront la possibilité de favoriser une plus grande appréciation de la musique mais aussi apporteront une contribution à l’édification de sociétés plus inclusives. Voilà qui tombe à pic à la veille d’une échéance électorale de première importance qui conduira les Français à se prononcer, dimanche prochain, pour que Liberté, Egalité, Fraternité demeurent des principes fondamentaux chez nous et se propagent au rythme de concerts d’instruments et de voix là où ils font encore défaut. Pour suivre en direct mais aussi le 1er mai la retransmission de cette journée internationale du jazz depuis La Havane rendez vous sur JazzdayDiffusion sur Internet du concert global de l’International Jazz Day de 2017 à partir de La Havane, Cuba DIMANCHE 30 AVRIL | NEW YORK (21:00) | PARIS (03:00) | TOKYO (10:00) Cliquez ici pour consulter l’extrait vidéo

AWIK-END MUSIC WITH MARIO BIONDI

Alors que le soleil brille partout en France et que des températures estivales sont bienvenues en ce mois d’avril 2017, il nous fallait puiser dans un style et rythme adéquates. Mario Biondi que vous ne connaissez peut-être pas est un chanteur italien de soul. Fils d’un chanteur de chansons populaires, il ses produit durant sa jeunesse dans divers petits chœurs. Des années après, il a accompagné Franco Califano, Peppino di Capri, Fred Bongusto, Rosario Fiorello et d’autres durant leurs tournées de concerts. Après une longue série de participations avec des artistes italiens et internationaux, et une petite production de musique disco, il a obtenu un succès en 2006 avec l’album Handful of Soul. Sa voix profonde et chaleureuse rappelle les grands interprètes de soul et de rhythm and blues, notamment Barry White. Avec ce « Rio de Janeiro blues », Mario Biondi qui est accompagné par le Duke Orchestra vous entraîne avec sa bonne voix, vers le plaisir à l’état pur. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – NOT AT ALL !

Photo:PG/AWI


Après avoir évoqué cette semaine la place extrêmement réduite occupée par la culture dans les programmes des candidats à la présidentielle, cette prise de vue illustre que la création artistique ne peut être foulée au pied. Que de simples objets peuvent traverser les épreuves du temps et trouver sur leur chemin un regard objectif qui leur permette d’exprimer bien autre chose que ce qu’ils sont à l’origine sensés représenter. La photographie est bien un art qui a ses stars. Avec une mise au point de dernière minute, sachant qu’avril est le mois de la photo. L’occasion de découvrir 84 expositions réparties dans un Grand Paris sans frontières rigides. 27 communes, y compris Paris, participent à cette émulation photographique avec un principe de base sans changement de focale : fédérer des initiatives individuelles produites par des musées, institutions, galeries et instituts étrangers situés sur ce territoire avec comme objectif d’explorer cette notion d’identé métropolitaine.

AWIK-END MUSIC WITH RANDY CRAWFORD

Née à Macon, en Georgie (Etats-Unis), Randy Crawford qui a aujourd’hui 65 ans est une chanteuse afro-américaine dont la voix a de quoi séduire.
C‘est en 1980, qu’elle sortait ce « One day I’ll fly away » produit par le label Magnum que nous vous invitons à écouter ou re-écouter grâce au clip vidéo consultable en cliquant sur le lien ci-dessous..
Après une absence d’une bonne dizaine d’années, ce n’est qu’en 1997 qu’elle nous revenait avec « Street life », un tube choisi pour la bande originale du film de Quentin Tarantino , « Jackie Brown ».
En 2006, Randy Crawford retrouvait le pianiste Joe Sample pour former un duo très jazz, avec toujours ce soul spirit. « Feeling good ».est le titre de l’ album qu’ils ont tous deux enregistré cette même année. Tout laisse à penser qu’elle nous réserve encore d’agréables surprises. « One day I’ll fly away  » reste et restera une belle invitation au voyage. Cliquez ici pour visualiser le clip vidéo de Randy Crawford

AWIK-END MUSIC WITH AL GREEN

Plus connu sous le nom de The Reverend Al Green, Albert « Al » Green est un chanteur américain connu pour avoir enregistré une série de singles de soul au début des années 1970, dont « Tired of Being Alone » «Je suis toujours en amour avec vous», «Love and Happiness», sans oublier son tube , «Let’s Stay Together». C’est l’un des plus doués de la musique soul. Il a également été appelé le dernier des grands chanteurs de l’âme.
Né à Forrest City, Arkansas le 13 avril 1946. « Al » Green a commencé à jouer avec ses frères dans un groupe appelé les Frères Greene à l’âge de dix ans. C’est cool et c’est très bien ! Le titre : « Keep on Pushing Love » que nous vous invitons à écouter ne fait pas exception à la règle. Happy week-end ! Cliquez ici pour écouter Al Green

AWIK-END MUSIC – BYE BYE CHUCK BERRY

Cette version en live de «Bye bye Johnny» and «Johnny B. Good» par Chuck Berry enregistrée en 1972 avec Michael Snow au piano est bien représentative de ce fût ce musicien hors pair qui a marqué les années 50, 60 et 70. Décédé à l’âge de 90 ans, la légende du rock and roll s’en est allée après des décennies de carrière du guitariste, chanteur et compositeur qui ont influencé toute une génération et ont eu un impact indélébile sur le rock and roll qui se fait encore sentir aujourd’hui. Sorti en 1958, « Johnny B. Goode » restera bien des années plus tard l’une des 500 meilleures chansons des Rolling Stones.
Les paroles de la chanson qui racontent l’histoire d’un garçon du pays qui joue de la guitare et rêve d’avoir son nom dans les lumières, est clairement autobiographique.
« Bye bye Johnny » avait notamment été utilisée dans le film George Lucas « American Graffiti ». Bye Bye Chuck !Chucky B.Good! Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – MAGNOLIA ANNONCE LE PRINTEMPS

Bien que l’équinoxe de mars, veuille que le printemps, saison propre au réveil du beau en milieu naturel, s’éveille le 20 mars à 11h28, c’est avec ces fleurs de Magnolia tout juste en phase d’éclosion et d’épanouissement que nous avons choisi d’illustrer la semaine. Selon toute hypothèse, le nom de Magnolia aurait été donné par le frère Charles Plumier (1646-1704), en l’honneur de Pierre Magnol (1638-1715), médecin et botaniste français, qui fût directeur du jardin botanique de Montpellier. Ces superbes fleurs bienvenues vous conduiront peut-être à pousser la chansonnette ! Lire la suite

AWIK-END MUSIC – HOMMAGE A PIERRE BOUTEILLER

Bonjour…Parce qu’il a beaucoup influencé, sans le savoir, mon entrée dans l’univers de la radio, je tenais ce week-end à rendre hommage à Pierre Bouteiller, journaliste de radio et télévision de talent à la forte personnalité, qui nous a quitté le 10 mars sur un air de Jazz. Ce « Girl Talk » que l’on doit au compositeur américain Neal Hefti fût, en effet, l’un des indicatifs marquants de ses émissions sur France Inter et TSF. « Girl Talk » superbe mélodie, est ici interprétée par la chanteuse américaine Devyn Rush, enregistrée le 1er juillet 2015.Patrick Gorgeon Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – LA SENSATIONNELLE « POP.UP » INVITE A LEVER LES YEUX AU CIEL !

Si l’image est impressionnante, le clip vidéo, que nous vous conseillons vivement de regarder en vous rendant sur la webradio webtv AWI www.awi1.com , est carrément stupéfiant.
Baptisé « Pop.Up » ce nouveau concept augure bien de l’avenir de l’automobile et de notre mobilité. Qui mieux qu’Airbus, leader européen de l’aéronautique, en l’occurence associé à ItalDesign, pouvait concevoir une voiture volante aussi séduisante ?
D’autant que ce prototype de voiture volante dont les tests grandeur nature auront lieu en fin d’année, pourrait bien s’inscrire dans notre environnement d’ici une dizaine d’années.
Dévoilée pour la première fois au salon de l’automobile de Genève (Suisse) et dotée des technologies les plus avancées, cette voiture qui roule et vole a été conçue selon le principe de fonctionnement des drones.
La Pop.up est composée de deux parties distinctes.
D’une part, un véhicule en fibre de carbone 100% électrique nommé capsule qui mesure 2.6m de long, 1,4m de haut pour 1,5m de large, offrant une habitabilité remarquable pour deux personnes amenées à se déplacer sur voies terrestres.
D’autre part, un module aérien composé de 8 rotors contraroatifs qui se clipse sur ce qu’il est convenu d’appeler le « cocon » et permet de prendre les airs.
100% autonome, la Pop.up ne nécessiterait ni permis de conduire ni brevet de pilotage.
Ainsi, Pop.Uper et Pop.Uprice auraient simplement à planifier leur destination et à se laisser guider, possibilité étant donnée de passer à tout moment du mode route au mode aérien en fonction du trafic.
Avant même sa commercialisation, AWI se fera un plaisir de vous faire partager un essai en live, sans attendre 2027 !
Cliquez ici pour prendre place à bord de la Pop.Up