L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – UNE NOUVELLE ESPECE DE JAGUAR EN VUE

C’est sans doute l’une des images les plus représentatives de l’actualité oppressante que nous pouvions utiliser pour illustrer cette fin de semaine. Démonstration que vous n’aurez pas à attendre 2040 pour vous mettre au SUV tout électrique et adopter Jaguar. Déjà dévoilé lors du salon de Los Angeles puis de Genève en 2016, le concept I-Pace sera présenté dans sa version de série au salon automobile de Frankfort qui se tiendra du 14 au 24 septembre 2017. Ce premier SUV électrique de la marque au félin devrait être équipé de deux blocs électriques (un sur chaque essieu) pour une puissance totale tournant autour des 400 ch (700 Nm de couple). Grâce à une batterie lithium-ion d’une capacité de 90 kWh, l’autonomie devrait atteindre 500km avec une transmission intégrale. Vous pourrez donc dés 2018, vous offrir ce bijou technologique dont le prix vous sera communiqué à l’orée de sa commercialisation en France. Tesla n’a plus qu’à bien se tenir avec l’arrivée d’une nouvelle espèce de Jaguar qui pourrait s’épanouir dans l’univers automobile, sous la baguette magique de la fée électricité. Le lyrique clip vidéo qui vous est proposé en guise de mise en bouche vous projette vers un futur désormais à portée de main. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo

VOLVO CARS BRANCHE TOUT ELECTRIQUE DES 2019

Les gabarits et motorisations essence et diesel des modèles de la gamme Volvo Cars ne laissaient a priori pas imaginer que ce constructeur automobile suédois, racheté par un industriel chinois, serait le premier à enclencher à vitesse grand V la métamorphose hybride et 100% électriques de l’ensemble de ses voitures.
Et pourtant, la veille de la présentation du plan climat par Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, Volvo annonçait ne plus lancer de voitures dotées de moteurs 100 % thermiques dés 2019. Autrement dit, à compter de cette date, tous les futurs modèles de la marque suédoise abriteront des motorisations hybride ou 100 % électrique sous le capot. Le constructeur suédois prévoit d’ores et déjà de lancer cinq modèles 100 % électriques entre 2019 et 2021, dont trois seront des Volvo et deux seront des modèles haute performance électrifiés construits par Polestar, la branche performance de Volvo Cars.
À ces cinq modèles viendront s’ajouter les déclinaisons hybride rechargeable et semi-hybride 48 V, en versions essence et diesel, de tous les modèles, ce qui fera de la gamme Volvo l’une des plus étoffées du marché en matière de véhicules électrifiés.
Il n’y aura donc plus, à un horizon rapproché, de Volvo sans moteur électrique.
Cette information tombe à pic en pleine annonce du Plan climat ! Elle met également en évidence l’engagement de Volvo Cars en faveur de la réduction de son empreinte environnementale et sa volonté de contribuer à des villes du futur plus propres. Elle rejoint pour ne pas dire précède l’échéance fixée par Nicolas Hulot qui a annoncé jeudi la fin de la vente de véhicules à moteur thermique d’ici 2040 en France.
De plus, les efforts du constructeur suédois ne se limitent pas à la seule électrification de sa gamme de voitures. D’importantes mesures visant à réduire les émissions de carbone de ses produits comme de ses activités sont déployés depuis déjà plusieurs années. A tel point que le O carbone pourrait être atteint en 2025. De quoi ne plus chinoiser à l’heure du choix en attendant que les constructeurs français se mettent énergiquement en phase.
Le clip vidéo en langue anglaise que nous vous invitons à consulter apporte un éclairage intéressant sur la démarche de Volvo Cars. Cliquez ici pour consulter le reportage vidéo

REGARD SUR LA MOBILITE DU FUTUR GRACE A L’ARRIVEE PROCHAINE DU « TRANSPORTER XXI »

Le CES 2017 qui s’est tenu la semaine dernière, à Las Vegas, a notamment permis de constater, que le secteur de l’automobile, pourrait bien être, une nouvelle fois, en ce début de XXIe siècle, le parangon de l’innovation au sein d’une société en pleine mutation. Le besoin de mobilité des Terriens qui ne saurait se démentir au fil du temps, met en effet les constructeurs face à deux défis majeurs. Le premier repose sur le développement de motorisations basées sur l’exploitation d’énergies renouvelables, respectueuses de l’environnement et de la santé humaine. Le second s’appuie sur la récurrente et savante exploitation des technologies high-tech destinées à apporter au pilote comme à ses passagers un confort optimal, une sécurité absolue et, toute l’assistance voulue jusqu’à la totale autonomie de fonctionnement. Pour répondre à ces incontournables nouveaux challenges, intelligence humaine et intelligence artificielle seront étroitement associées. Lire la suite et regarder la chronique vidéo

ESSAI EN LIVE DU F-PACE JAGUAR TOUTES GRIFFES DEHORS

Photo : Julien Beaudouin


Nous qui cherchions, en cette période estivale, une auto prestigieuse, capable de nous entraîner sur toutes sortes d’autoroutes, de routes et autres chemins de traverse, offrant la possibilité de voyager dans le plus grand confort, en toute sécurité, nous avons trouvé ! Testé avant son lancement officiel par son constructeur dans les conditions les plus extrêmes sur un parcours de 400.000 kilomètres, par + 50°C à Dubaï et -40°C en Suède, en passant par l’épreuve boue et ornières du centre d’Eastnor au R.U – jusqu’ici exclusivement réservée aux Land Rover -, le nouveau F-PACE Jaguar ne pouvait que susciter notre curiosité.
Il n’y a pas de tara…Tata Motors qui tiennent, Jaguar conservant son image et son rang dans le très haut de gamme après son rachat, en 2008, par le groupe Indien éponyme. De plus, ce crossover demeure comme d’autres modèles de la marque, entièrement assemblé à Solihull, ville située dans les Midlands de l’Ouest en Angleterre qui a pour devise « Urbs in Rure » traduisez la ville à la campagne.
C’est donc à bord de la version 3L Diesel 300ch AWD Jaguar F-PACE très « In » que nous vous invitons à prendre place.
Comme vous allez pouvoir le constater en visionnant l’essai en live présenté sous la forme de diaporama sonore, si son look a de quoi séduire, de très sérieux atouts enrichissent le concept. En réalité, goûter au F-PACE Jaguar, présente pour seul inconvénient majeur de rendre difficile sa restitution à son propriétaire.
Saviez-vous que parmi les caractéristiques des félins figurent leur tête ronde, leur mâchoire dotée de 30 dents et leurs griffes généralement rétractiles. Il n’ a pas à s’y tromper ! Qui plus est, le F-PACE qui franchit le 0 à 100 en 6,2 secondes, possède une détente révélatrice de dignes capacités de franchissement en tous terrains.
Le jour de notre essai en live, canicule oblige, le nouveau F-PACE, dernier né au royaume des Jaguar, paré d’une de ses couleurs spécifiques appelée « Dark Saphirre », cherchait tout comme nous, un peu d’ombre et de fraîcheur. C’est donc du côté de Chantilly que nous avons choisi de faire étape avec le félin qui a eu nettement moins soif que nous pauvres humains. Les prises de vues ont été réalisées par Julien Beaudouin, photographe. La conduite et le domptage ont été assurés par Patrick Gorgeon, directeur de la rédaction de la webradio webtv indépendante AWI qui s’est juré qu’on ne l’y reprendrait plus. Les mauvaises langues laissent entendre qu’une griffe de Jaguar aurait profondément marqué son esprit critique. Regarder le diaporama sonore

AWI RESTE « IN » AVEC L’ANNONCE DU PROCHAIN ESSAI EN LIVE DE LA F-PACE JAGUAR

Avant de vous inviter à découvrir, courant juillet, l’essai en live du nouveau F-PACE Jaguar, nous avons estimé utile de reprendre l’une des informations relatives aux réactions des constructeurs automobile présents au Royaume-Uni à la suite du référendum qui s’est traduit par la victoire du « Leave ».
Jaguar Land Rover est en effet le principal constructeur britannique qui emploie 25.000 personnes en Angleterre.
Une dépêche de l’agence Reuters rapportait, il y a peu, que ce dernier avait tenté de rétablir un certain calme dés le lendemain du référendum en assurant que « rien ne changera pour nous, ou pour l’industrie automobile, du jour au lendemain ». Toutefois, des sources citant des documents internes avaient déclaré, la semaine précédente, que la filiale de l’indien Tata estimait qu’en cas de Brexit son bénéfice annuel se trouverait amputé d’un milliard de livres en quelques années.
Lors d’une séance de questions au Parlement britannique le 28 juin, le ministre britannique des Entreprises Majid Javid a précisé que la victoire du « Brexit » entrainera quelques défis à court terme pour les entreprises britanniques, tout en offrant des opportunités à moyen et long termes, y compris pour le secteur automobile.
Dans un récent communiqué, « Jaguar Cars Ltd », marque automobile britannique rachetée par l’indien Tata Motors en 2008, souligne que la F-PACE, conçue, développée et assemblée au R.U., a trouvé plus de 3.000 acheteurs à l’international.
Cette nouvelle sportive familiale qui entre dans la catégorie crossover enregistre le plus fort niveau de ventes de l’histoire de Jaguar.
En France, la Jaguar F-PACE connaît le même engouement, avec 311 unités livrées depuis le lancement le 12 mai en concessions.
De quoi justifier votre curiosité et l’intérêt du prochain essai en live de la F-PACE Portfolio V6 3L Diesel 300ch BVA 4 Roues motrices qu’il vous sera possible de suivre prochainement, la photo de cette dernière, d’ores et déjà visible sur la webradio webtv indépendante AWI, visant à vous mettre en appétit.
Et comme AWI fait bien les choses, une British gourmandise baptisée « After Brexit », à déguster dés samedi sur AWI, vous sera offerte pour vous permettre de patienter. Lire la suite

NOUVEAU MAZDA MX5 ROADSTER UNE GOURMANDISE AUTOMOBILE !

Après le pilotage d’une F1 Renault sur le circuit de la Ferté-Gaucher, dimanche 12 juin, puis la retransmission en live de la 83e édition des 24H du Mans, les 18 et 19 juin, qui s’est soldée par une victoire à l’arrachée, lors du dernier tour de circuit, de la Porsche 919 hybrid numéro 2, nous nous devions de rester dans la veine sport automobile en vous proposant l’essai auto en live d’un roadster des villes et des grands espaces.
C’est donc sans désespoir sous une pluie d’orage, mais aussi sous un capricieux soleil réconfortant, que nous avons pris en mains le nouveau MX5 Mazda, représentatif de la quatrième génération, imaginé au départ par Matano, un architecte designer, et Bob Hall, journaliste automobile et visionnaire. Inspiré des roadsters britanniques Triumph, MG, Lotus, il fît en effet sa première apparition au salon de Chicago, en février 1989.
Autrement dit, en 27 ans, plusieurs générations de MX5 roadster Mazda se sont succédées pour la bonne cause et surtout le plus grand plaisir d’automobilistes, y compris en France.
Elu en 2016 « Voiture mondiale de l’année » (World Car of the Year, WCOTY) et « Design automobile mondial », ce cabriolet peut se vanter d’avoir décroché bien d’autres récompenses venues nourrir un joli Palmarès.
Fabriqué à Hiroshima, ce roadster emblématique, le plus vendu au monde, conçu pour le plaisir de conduire à l’état brut, fait toujours forte sensation comme vous allez pouvoir le constater en suivant notre essai en live.
Pour renouveler le MX5 roadster, la question posée était la suivante :
» Comment recréer et améliorer encore un modèle iconique sans en dénaturer l’essence même qui l’a rendu jusqu’ici si populaire ? »
Eh bien au vu du résultat, le défi a pu être relevé haut la main.
Vous en doutez ? Eh bien prenez place et vivez l’ambiance à bord grâce au diaporama sonore* ! Regarder le diaporama sonore

NOUVEAU MX5 MAZDA UNE GOURMANDISE AUTOMOBILE

Comme vous pouvez le constater, à peine sorti de sa Formule 1, Patrick Gorgeon a enchaîné avec l’essai en live du nouveau MX5 Mazda pour une conduite toujours au grand air, mais sans casque ni combinaison et à une vitesse cette fois raisonnable. Cet essai qui s’est déroulé parfois sous une pluie torrentielle a néanmoins permis de capter quelques rayons de soleil traversant toujours bienvenus en Basse-Normandie. Surtout lorsqu’on cherche à goûter aux sensations que procure la conduite d’un cabriolet. Elégant, très bien doté en termes d’équipements, pourvu du moteur 1.5L Skyactiv, un quatre cylindres en ligne qui développe 131 chevaux, d’une boite mécanique 6 rapports, le succès de cette nouvelle version « quatrième génération », ne saurait se démentir. On en mangerait ! C’est du moins ce que vous pourrez constater , la semaine prochaine, grâce à un diaporama sonore époustouflant. A très très vite sur AWI1 ! Lire la suite

AWI CA VA ETRE DU SPORT

Voilà qui devrait vous mettre en appétit à la veille des 24H du Mans 2016 qui auront lieu les 18 et 19 juin prochains. Quelles que soient les conditions météo, Patrick Gorgeon, journaliste et directeur de la rédaction de la webradio webtv AWI sera, le 12 juin, au volant d’une formule 1 Renault, sur le circuit de la Ferté-Gaucher. En marge des essais autos en live qu’il anime, ce dernier vous fera vivre l’ambiance du briefing de course portant sur les consignes de pilotage et de sécurité avec reconnaissance du circuit assurée par un professionnel. Si tout se passe bien, vous aurez droit, dans la foulée, à des sons et des images, voire à un extrait vidéo de l’épreuve. Sinon, vous en serez pour vos frais et le candidat aux performances sur circuit aussi. De plus, à peine franchie la ligne d’arrivée, nous embrayerons cette fois tranquillement en équipe, sur nos routes, avec l’essai en live du nouveau Mazda MX-5, Roadster, Dynamique, 1.5L SKYACTIV-G 131 ch. Un beau programme en perspective dédié à ceux qui s’en foot comme à ceux qui ne s’en foot pas. Regarder la vidéo

DU BIG DATA A BORD DU XC90 T8 TWIN ENGINE VOLVO

L’hybridation de l’homme et de la machine est d’ores et déjà une réalité chez Volvo.
Preuve en est apportée avec le nouveau XC90 en version T8 Twin Engine qu’il nous a été possible de tester, comme le prouve la vidéo réalisée à l’occasion de notre essai en live.
Reconnaissable par le dessin des feux arrière et des phares Full LED à l’avant qui évoquent le marteau de Thor, dieu de la puissance et du tonnerre – signe de robustesse et de sécurité – c’est en réalité installé au poste de pilotage qu’on découvre le caractère particulièrement innovant de ce SUV hybride rechargeable, doté des technologies les plus avancées.
A tel point que sa conduite fait davantage appel à une maîtrise des nombreuses fonctionnalités disponibles par le biais de la plus savante des tablettes tactile magique embarquée, format 9 pouces, présente au centre du tableau de bord.
Super cerveau, c’est elle qui, approchée d’un doigt ou guidée à la voix – la machine restant encore aux ordres de l’humain – rend accessible et gérable une mine d’informations et d’actions, aussi pertinentes qu’inattendues.
La projection dans le futur à laquelle invite le XC 90 Twin Engine nécessite certes un petit temps d’adaptation, compte tenu du nombre de fonctionnalités pilotées grâce à l’informatique qui toutes contribuent à booster agrément de conduite, confort, sécurité et vie à bord.
Remercions au passage la soft démonstration préalablement assurée par ENES Tairi de Volvo prépa qui reconnaît lui-même avoir eu besoin de plusieurs jours avant d’être en mesure d’apprécier pleinement les multiples avantages de ce coktail technologique au service du conducteur. On se sent ainsi moins bête lors de la toute première prise en mains !
Long de 4,95 m, large de 2 mètres hors rétros, haut de 1,77 m, le XC 90 T8 Twin Engine qui affiche 2.310 tonnes sur la balance, existe également en version essence et diesel. Toutes offrent sept vraies places à qui compte embarquer famille nombreuse, le troisième rang inclinable demeurant aussi accueillant et confortable que le deuxième rang.`
Mais l’intérêt de la version T8 Twin Engine est avant tout de combiner puissance et sobriété. L’association du moteur essence ( 320 cv ) et du moteur électrique ( 87cv) offre en effet une puissance totale de 407 ch et un couple de 640 Nm.
Quant aux rejets de CO2 ils ne dépassant pas 49 gr/km. Toutefois, lorsque le constructeur annonce une consommation de l’ordre de 2,1l/100 km, il exagère quelque peu Car, sauf à rouler sur une piste plate et à une allure très réduite, vous devrez tabler davantage sur une myenne de 8l/100, sachant qu’une quarantaine de kilomètres pourront être parcourus sans une goutte de carburant.
Cinq modes de conduite peuvent être actionnés d’un doigt grâce à une molette placée sur la console centrale y compris le quatre roues motrices.
Une fois à bord, vous vous sentirez chez vous et, pourrez constater que les atouts de ce véhicule intelligent ne n’arrêtent pas là. Certes, le prix du XC 90 Twin Engine est à la hauteur des indéniables performances et qualités puisqu’il navigue entre 79.500 euros et 90.340 euros selon le niveau d’options choisi. L’essai en vidéo vous en dit plus.. Regarder le diaporama sonore