INCIDENCES ET TAUX DE MORTALITE DES CANCERS EN FRANCE – PLUS QU’UN SIMPLE ETAT DES LIEUX

En France, le cancer demeure depuis 2004 la première cause de mortalité prématurée chez l’homme et la deuxième chez la femme devant les maladies cardiovasculaires. Chaque année, 400.000 nouveaux cas sont diagnostiqués alors que 150.000 décès consécutifs à cette maladie sont enregistrés.

Le terme « cancer » englobe un groupe de maladies qui se caractérisent par la multiplication et la propagation anarchiques de cellules anormales. On parle de guérison quand aucun signe de rechute, aucune cellule cancéreuse n’a été décelé pendant une période de 5 ans après le traitement, ce qui est le cas de plus de la moitié des malades (55%).

Organisée tous les 4 février, la Journée mondiale de lutte contre le cancer consacrée à la prévention, la détection et le traitement du cancer, permet de rendre publiques les dernières informations dont disposent les autorités de santé au niveau international.

D’où l’intérêt des estimations publiées pour la première fois par le réseau français des registres des cancers (réseau Francim), le service de Biostatistique-Bioinformatique des Hospices Civils de Lyon, l’Institut national du cancer et Santé publique France. Ces dernières apportent en effet de nombreuses informations sur l’incidence et la mortalité à une échelle régionale et départementale pour 24 cancers en France.

Car derrière les grandes tendances nationales, des disparités parfois importantes sur le territoire français mettent en évidence les spécificités régionales et départementales et livrent un éclairage sur la nature des principaux cancers par région. Pour en savoir plus, cliquez ici pour lire la suite

GRAND DEBAT NATIONAL, ELECTIONS EUROPEENNES ET REFERENDUM : TOUT EN MÊME TEMPS

Force est de reconnaître que notre président de la République sait créer la surprise à tout moment.

Selon le Journal du Dimanche (JDD) qui cite des sources “haut placées”, Emmanuel Macron songerait en effet à organiser un référendum le jour des élections européennes, le 26 mai prochain, en réponse à une revendication des “Gilets jaunes” de participer d’avantage à la vie démocratique du pays.

Toutefois, comme a tenu à le préciser Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes :« Pour le moment sa décision n’est pas prise »

D’ailleurs, d’après l’Elysée, toutes les options sont encore sur la table.

Il faut avouer qu’organiser un référendum le jour des élections européennes, sans savoir sur quoi débouchera concrètement le Grand débat est une idée quelque peu bouleversante qui risque fort d’alimenter bien des commentaires mais aussi de susciter des inquiétudes sur la suite des évènements.

Car, avec cette annonce Emmanuel Macron joue effectivement: « le tout en même temps » Lire la suite

LA BONNE SANTE DE L’EMPLOI AUX ETATS-UNIS NE « TRUMP » PERSONNE


A tel point que dans le sillage de Wall Street, les Bourses européennes ont terminé la semaine en hausse, après l’annonce par le Département du travail américain, d’un nombre de créations d’emplois aux Etats-Unis au mois de janvier, nettement supérieur aux attentes.
Les statistiques moroses en zone euro, en particulier en Italie, n’auront pas eu raison de ce bon vent venu d’Outre-Atlantique.

Car aux Etats-Unis, les créations d’emplois ont fortement augmenté, atteignant un plus haut depuis 11 mois.
De plus, avec 200.000 emplois nets créés en janvier, en données corrigées des variations saisonnières, cette tendance favorable fait suite à une révision à la hausse des créations nettes de postes en décembre qui ont finalement été de 312.000.

On dira ce qu’on voudra, mais on aimerait bien constater une aussi bonne santé du marché de l’emploi chez nous, en France.

Rendez-vous compte : sur l’ensemble de l’année 2018, l’économie américaine est parvenue à créer 2,6 millions d’emplois supplémentaires. Pour la première fois de son histoire, les États-Unis comptent plus de 150 millions de personnes au travail.
En 2017, les créations nettes de postes avaient déjà été 2, 2 millions d’unités.

Conséquence, le taux de chômage reste à un niveau enviable de 4,1%, au plus bas depuis 2000.
La population active passe ainsi de 62,9 à 63,1%.
Un phénomène qui s’explique en raison du retour sur le marché du travail d’Américains qui en était sorti, soit par choix personnel, soit par découragement. Et ces bons résultats ont d’autres effets bénéfiques. Lire la suite

MAY BE !


Peut-être, mais c’est pas sûr !

Il faut reconnaître que Theresa May sait y faire avec les honorables députés. Du moins chez elle, au Royaume-Uni.

En obtenant mardi 29 janvier le «  mandat  » qu’elle sollicitait auprès du Parlement britannique pour tenter de renégocier le traité de sortie de l’Union européenne, notamment sur la question du « backstop » nord-irlandais, la Première ministre s’est vue confirmée dans sa mission. Une mission délicate pour ne pas dire impossible.

Car au lendemain de ce vote, Londres et l’UE apparaissent sur des trajectoires opposées, Bruxelles ayant rejeté l’appel des parlementaires britanniques. L’Union européenne exclut sine die toute renégociation.

Que diable peut-il se passer d’ici la date fatidique du 29 mars 2019 ?

Il faudra beaucoup de talent et de pouvoir de conviction à Theresa May pour sortir de l’imbroglio qui a un goût de pudding qui se sert d’ailleurs aussi bien sucré que salé.

Quant à Michel Barnier, Négociateur en chef responsable du groupe de travail de la Commission chargé de la préparation et de la conduite des négociations avec le Royaume-Uni au titre de l’article 50 du traité de l’Union européenne, il risque fort d’avaler de travers.

Alors Brexit ou pas Brexit ? Suite à venir prochainement

GABRIEL EN EUROPE ET VORTEX AUX ETATS-UNIS

Capture d’écran 2019-01-30


En cette fin janvier 2019, la chute des températures combinée à des tempêtes de neige jusque dans nos plaines et villes vient rappeler que le froid n’est pas mort en dépit de l’indubitable réchauffement climatique. Il s’agirait même aux dires de certains experts d’un effet récurrent. De plus, même si le phénomène qui survient simultanément des deux côtés de l’Atlantique n’a rien de comparable, on est en droit de s’intéresser à la question.

Car si sur le Vieux Continent l’arrivée du froid n’a rien d’extraordinaire, aux Etats-Unis et notamment à Chicago, la situation est tout autre.
De quoi fournir à Donald Trump quelques arguments pour justifier son refus de signer l’Accord Climat de Paris.

Il est vrai que certaines régions des États-Unis se préparaient mercredi à des températures négatives record, alors qu’un souffle d’air arctique connu sous le nom de Vortex polaire s’empare d’une grande partie du pays et se propage plus loin dans les États du Midwest et de l’Est.

Les températures pourraient également atteindre -40 °C dans certaines parties des plaines du Nord et des Grands Lacs, a annoncé le Service météorologique national.

Toujours est-il que mercredi matin, la température dans la ville de Chicago était déjà beaucoup plus froide que dans l’Antarctique. Lire la suite

CREATIONS D’ENTREPRISES : 2018 UN BON MILLESIME !

Photo : Chef d’entreprise Magazine

L’Agence Web Info qui se trouve actuellement en grandes difficultés pour des raisons récemment exposées dans l’une des dernières chroniques intitulée : « L’Assurance maladie du Val-de-Marne a tué AWI » se réjouit néanmoins des dernières informations publiées ce jour par Insee Première.

En battant en 2018, un nouveau record en termes de créations d’entreprises, 891.000 étant nées en France en 2018, soit 17% de plus qu’en 2017, on se dit que l’esprit d’entreprise reste solidement ancré, en dépit des aléas d’un climat économique et social qui n’incite guère à un optimisme délirant.

Hors secteur agricole, c’est donc la confirmation d’une envie d’entreprendre manifeste qu’il faut saluer aujourd’hui. D’autant que parmi ce gisement de nouvelles entreprises, les immatriculations de micro-entrepreneurs s’avèrent particulièrement dynamiques avec + 28%. Les créations d’entreprises individuelles classiques enregistrent pour leur part une augmentation de + 20%, alors que la progression des créations de sociétés type SARL n’est que de +2%.

Cette tendance globalement encourageante ne peut avoir qu’un effet bénéfique en termes d’emplois, même si les revenus des micro-entrepreneurs notamment demeurent très souvent modestes.
De plus, hors micro-entrepreneurs, seules 6% des entreprises sont employeuses au moment de leur création. Selon l’étude de l’Insee, ces dernières démarrent leur activité avec 2,7 salariés en moyenne.

L’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles était en 2018 en moyenne de 30 ans. Et il est important de souligner que quatre créateurs d’entreprise sur dix sont des femmes

Enfin, un autre phénomène est particulièrement intéressant à observer. En effet, tous types d’entreprises confondus, ces créations d’entreprises millésimées 2018 sont constatées dans la quasi-totalité des régions.

Quels sont les secteurs d’activité qui bénéficient que ce courant entrepreneurial dynamique ? C’est entre autres à cette question que répondra la chronique audio prochainement proposée sur la webradio webtv AWI qui espère encore trouver des raisons de respirer et d’avancer. Cliquez ici pour accéder au player et écouter la chronique audio

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – DANS ET SUR LA LUNE

Photo: PG/AWI


Comme le montre nettement la photo de pleine lune prise en semaine, cette planète n’est pas sans relief.

A croire qu’en dépit de l’apparente absence d’eau en surface, des continents faits de vallées et de montagnes existent bel et bien. On comprend du même coup que des Terriens cherchent à tout prix à y installer des centres d’observation afin de percer nombre de ses mystères.

En attendant que des voyages et séjours s’inscrivent parmi les destinations en vogue, et pour peu qu’une vie puisse se développer en dehors de champs de coton, cette planète demeurera source de recherche et d’inspiration.

Et si vous ne parvenez pas à discerner à l’oeil nu le vaisseau spatial non identifié qui apparaît sur l’image et scintille dans le « black space », il vous faudra chausser des lunettes adaptées à une vision extraterrestre.

Sa présence tend en effet à démontrer que certains ont déjà pris la voie lactée. Qu’ils ne lâcheront pour rien au monde ce besoin de conquête et de découverte de nouveaux espaces susceptibles d’accueillir la part de l’humanité qui aura pu ou dû échapper au réchauffement dévastateur sur Terre.

Dans la lune vous êtes sans doute parfois, mais sur la lune dans un avenir pas si lointain, vraisemblablement nombre de curieux seront amenés à séjourner voire s’établir pour l’éternité.

Il est vrai qu’apercevoir depuis la Lune promise le fabuleux spectacle de la Terre bouillante illuminée aux couleurs de l’arc en ciel, vaudra très certainement le déplacement.

AWI qui a conscience de la survenue prochaine d’une éclipse, souhaitait vous offrir cet instant de poésie lunaire.

L’occasion pour son pilote de vous promettre de ne pas vous laisser sans message, sous une forme ou sous une autre, pendant des jours et des lunes. Cliquez ici et ouvrez grand les yeux

L’ASSURANCE MALADIE DU VAL-DE-MARNE A TUE L’AGENCE WEB INFO (AWI)


Alors que l’écoute, le dialogue, la concertation, la négociation, le respect mutuel, la justice sont présentés comme autant de valeurs essentielles dans les rapports entre personnes physiques et personnes morales, l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Paris, le 18 janvier 2019, concernant l’affaire qui opposait l’Agence Web Info, SARL de presse, à la Caisse primaire d’Assurance maladie du Val-de-Marne a de quoi surprendre et choquer.

L’Agence Web Info (AWI) s’est en effet trouvée contrainte d’assigner en justice la CPAM du Val-de-Marne, en raison d’une brutale rupture de marché, totalement injustifiée, exsangue de toute proposition d’indemnisation, notifiée par cette dernière, le 31 juillet 2014. Il est à ce titre important de préciser que le marché en question avait été signé par les parties en décembre 2013, pour une durée de deux ans.

Et en dépit des nombreuses démarches entreprises, dés août 2014, par le dirigeant d’AWI, en vue de s’entretenir voire de rencontrer les dirigeants de la Caisse primaire d’Assurance maladie du Val-de-Marne, afin d’examiner les modalités de cette rupture de marché, ces derniers ont toujours refusé toute rencontre ou tout échange, les multiples demandes étant restées sans aucune réponse. Une attitude condamnable, également constatée lors de l’intervention d’avocats mandatés par cette SARL de presse afin de négocier cette rupture de contrat abusive.
Pas moins de neuf mois se seront ainsi écoulés avant que la CPAM du Val-de-Marne, n’adresse, en avril 2015, une proposition d’indemnisation pour le moins ridicule. Lire la suite

SI VERSAILLES M’ETAIT « COMPTE »

Le film écrit et réalisé par Sacha Guitry en 1953 « Si Versailles m’était conté… » se prête parfaitement à une transformation sémantique dans l’air du temps. D’où le titre de cette chronique :  » Si Versailles m’était compté ».
Lorsqu’on sait que les entreprises étrangères installées en France, emploient sur le territoire plus de 1,8 million de salariés français, on comprend aisément qu’Emmanuel Macron ait préféré réunir sous les lambris dorés du château de Versailles les patrons de grandes entreprises trouvant la France à leur goût, plutôt que de se rendre au Forum économique mondial de Davos. D’ailleurs, Donald Trump qui s’est coincé les pieds dans shutdown ne s’y rendra pas non plus !
Et le slogan « Choose France » qui éclaire de mille feux cet évènement, ne doit sans doute rien au hasard. D’autant que certaines entreprises étrangères pourraient annoncer, à cette occasion, de nouveaux projets d’investissement et de développement fort gratifiants pour la Nation et ses citoyens.
En réalité, à défaut d’un nombre suffisant d’entreprises françaises prêtes à relever tous les défis d’avenir en termes d’innovations et de hautes technologies, c’est bien cette attractivité du pays qu’il convient de privilégier. Cette dernière peut en effet permettre de résoudre, en partie, la brûlante question du chômage de masse qui perdure et par définition tout ce qui va de pair en termes d’activités, cotisations sociales, fréquentation de sites, retraites, mais aussi « why not » de pouvoir d’achat.
En attendant le discours que prononcera le chef de l’Etat à l’issue de cette rencontre, c’est bien à Versailles qu’il fallait être en ce lundi 21 janvier 2019. AWI reviendra très vite sur ce grand rendez-vous qu’il convenait de ne manquer sous aucun prétexte. Pour accéder au player de la chronique audio de Patrick Gorgeon, cliquez ici

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE – VROOM…ET DE DEUX !

Présentée pour la première fois à l’occasion du Salon de l’automobile de Détroit, un événement évoqué en chinois dans un précédent arrêt sur image, cette Supra de marque Toyota vient apaiser celles et ceux qui voyaient en AWI un porte-parole de l’Empire du Milieu. Surtout, au moment où une chronique en préparation vous entrainera, la semaine prochaine, en Grande-Bretagne, un pays qui « Brexit » beaucoup de monde en Europe, et pourrait bien redonner des couleurs à la taxe carbone sur les carburants finalement mise de côté en France sur fond de contestations Gilets jaunes. Car à Londres comme dans d’autres grandes villes, ne faire que passer comme effectuer des trajets domicile travail avec sa voiture, coûtera bientôt les yeux de la tête, une nouvelle taxe visant à limiter la pollution de l’air due au trafic automobile étant dans les tuyaux. Cette Toyota est néanmoins Supra dans son jus 2019, même de dos. Vous en doutez ? And two ! Cliquez donc ici pour voir