actualités intervews, reportages, chroniques, débats...

APRES L’OPERATION « GILETS JAUNES » AWI VOUS APPORTE UN PEU D’H.E.R*

Lorsqu’on fait fausse route, mieux vaut changer de trajectoire.

Cette aimable mise en garde s’applique à tous et en toutes circonstances.

Mais elle trouve aujourd’hui un retentissement particulier face au refus clairement notifié par Edouard Philippe, Premier ministre, de revenir sur la décision qui a été prise d’augmenter la taxe sur les carburants, au risque d’amplifier la vague de mécontentement exprimée par de nombreux Français à l’occasion de l’opération dite « Gilets jaunes ».
Changer de trajectoire ne signifie pas pour autant se détourner du louable objectif qu’on cherche à atteindre, mais réside simplement dans le fait d’accepter l’idée de la nécessité de changer d’itinéraire pour y parvenir. Une façon d’éviter tout risque de blocage préjudiciable.
Dés lundi, AWI vous invitera à écouter une chronique qui une manquera pas d’en surprendre plus d’un.
Vous prendrez bien un peu d’HER ! Un HER qui pourrait vous faire suffoquer. Chronique audio à venir

L’AWI-MAGE DE LA SEMAINE : SPIDERMAN SUPER-HEROS TOUJOURS EN ACTION

Toujours à la recherche d’exploits de super-héros, AWI ne pouvait fermer les yeux face au passage éclair de Spiderman tenant dans ses bras une jeune femme lors d’une vertigineuse chute du haut d’un gratte-ciel en plein coeur de New-York. Sacré Stan Lee ! Entouré de talentueux dessinateurs comme Steve Ditko, Don Heck ou encore Bill Everett, c’est à lui que l’on doit la création dans les années 60 de bien d’autres surhommes passés à la postérité à l’instar de Iron Man (1963), Daredevil (1964) sans oublier Hulk (1962), Thor (1962), X-Men (1963), Avengers (1963) mais aussi Black Panther, le premier super-héros noir et africain. Autant de figures dont les aventures présentent pour particularité de s’inscrire dans le droit fil d’évènements politiques, économiques et sociaux qui n’ont aujourd’hui rien perdu de leur pertinence. Dotés de pouvoirs extraordinaires à même de faire rêver des générations, ces super-héros sont devenus immortels. Se saisissant des nouvelles technologies et de leurs virtuels pouvoirs, la Stan Lee Media allait se lancer en 1998 dans la création d‘œuvres sur Internet et notamment la diffusion en ligne d’un nouvel univers de super-héros. Spiderman et ses compères auraient actuellement bien des missions à remplir, en dépit de la disparition de celui qui leur a donné naissance en leur confiant le plus souvent pour objectif de sauver l’humanité de bien des malheurs. L’occasion de retrouver ou de découvrir des bandes-dessinées, séries et films sources d’inspiration d’héroïsme à tout âge

LAST NEWS ABOUT BREXIT : THERESA MAY TIENT BON

La Première ministre britannique Theresa May lutte pour sa survie politique face à la crise provoquée par l’accord de Brexit qu’elle a négocié avec l’Union européenne et qui a entraîné la démission de plusieurs de ses ministres.
En dépit des lettres appelant au vote d’une motion de censure contre son gouvernement qui ne concernerait que les seuls élus de son parti, Theresa May tient bon.
Les Brexiters s’attendent à ce que ce vote ait lieu mardi.
Les ministres “Brexiters” se réuniront la semaine prochaine pour discuter d’une nouvelle formulation de la “clause de sauvegarde” (“backstop”) visant à éviter le rétablissement d’une frontière physique entre la République d’Irlande et l’Irlande du Nord.
Autant dire qu’une chaude semaine attend la Première ministre britannique. Lire la suite

PROCHAINEMENT SUR AWI : ESSAI EN LIVE DE LA JAGUAR I-PACE 100% ELECTRIQUE

Photo : Jaguar


AWI, l’essai en live de la Jaguar I-PACE 100% électrique ne tient plus qu’à un fil puisqu’il aura lieu au mois de décembre. L’occasion de rappeler au passage que l’essai en live du 26 juillet 2016 intitulé :  » ESSAI EN LIVE DU F-PACE JAGUAR TOUTES GRIFFES DEHORS « demeure consultable. Patience donc

NEGOTIATIONS AROUND BREXIT : LOOK FOR THE MISTAKE ( Chronique actualisée vendredi 16 novembre à 17H53)

Personne ne peut envier Theresa May, Première ministre britannique, au vu de la redoutable épreuve à laquelle elle doit faire face. En dépit de l’approbation mercredi soir du projet d’accord de retrait élaboré par les négociateurs britanniques et européens qu’elle est parvenue à arracher à son gouvernement, la journée de jeudi a été marquée par une tumultueuse séance à la Chambre des communes. De plus, les démissions ministérielles se sont succédées en rafale. Tout d’abord avec celle de Dominic Raab, chargé du Brexit, puis d’Esther McVey, secrétaire d’Etat au Travail et aux retraites, de Shailesh Vara, secrétaire d’Etat adjoint à l’Irlande du Nord, et enfin de Suella Braverman, secrétaire d’Etat britannique chargée du Brexit. Autant dire que les jours à venir s’annoncent particulièrement difficiles pour Theresa May. Le Premier ministre français a d’ailleurs fait part de son inquiétude quant à l’avenir des négociations sur le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, déclarant préparer la France au pire. AWI reviendra au fur et à mesure sur ces évènements qui n’ont pas manqué d’avoir une influence sur les marchés, le CAC 40 ayant enregistré jeudi une nouvelle baisse de 0,70 %. Lire la suite actualisée

EVOLUTION DU NOMBRE DE MENAGES PROPRIETAIRES DE LEUR LOGEMENT EN 50 ANS EN FRANCE ET DANS L’UE-28


Les ménages français sont-ils logés à bonne enseigne ?
Pour répondre à cette question, les graphiques qui illustrent cette chronique sont extraits de la toute dernière étude Insee Focus (N° 132) réalisée par Antoine Le Grët de la Direction régionale Insee Normandie.
Ils témoignent de l’augmentation du nombre de ménages français propriétaires de leur résidence principale entre 1968 et 2014, la proportion étant passée de 43% à 58%.
Mais pour bien saisir les conséquences de cette évolution, il est tout d’abord nécessaire de retenir que le nombre de ménages est passé en France, entre 1968 et 2014, de 15,7 millions à 27,9 millions.
L’étude démontre qu’en 2014, 16,1 millions de ménages étaient propriétaires de leur logement, alors que la part des ménages locataires enregistrait une diminution de plus de 4 points pour s’établir à 40%. Quant au nombre de ménages logés à titre gratuit, leur proportion s’est considérablement réduite, ces derniers ne représentant plus que 2% des ménages en 2014 contre 12% en 1968.
Faut-il en déduire que la France enregistre une évolution notable voire exemplaire du mode d’occupation des logements ?
Telle n’est pas la conclusion que l’on peut tirer à la lecture des données relatives à la situation observée au niveau de l’UE-28 en 2015.
A cette date, une étude réalisée par Eurostat révèle en effet qu’au sein de l’Union européenne sept personnes sur dix (69,4 %) vivaient dans un logement dont elles étaient propriétaires, tandis que 19,7 % étaient locataires et payaient un loyer au prix du marché, et 10,9 % occupaient un logement à loyer réduit ou mis à disposition gratuitement.
Quel sont les pays de l’UE-28 qui se distinguent en termes de ménages propriétaires de leur logement ? Comment expliquer les disparités qui apparaissent au grand jour ? Cliquez ici pour lire la suite puis écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon qui vous en dit plus

ESSAI EN LIVE DU MX-5 MAZDA : TOUT VIENT A POINT A QUI SAIT ATTENDRE

MX-5 RF MAZDA : MOBILE ET SCULPTURAL (Photo PG/AWI)


Pour vous présenter cette nouveauté Mazda qui fonctionne sans piles, nous n’irons pas par quatre chemins !
Tout d’abord, avec une mise en garde !
Bien que la période des fêtes de Noël approche à grands pas, ce MX-5 RF Mazda n’est pas un jouet destiné aux enfants, mais exclusivement aux adultes.
Cette précision méritait d’être apportée tant il pourrait y avoir confusion à l’heure de la délicate sélection confrontée aux promotions du moment.
Cette dernière version remaniée du célèbre MX-5 cabriolet jusqu’ici équipé d’un toit souple, dont le succès est patent partout dans le monde, se voit en effet doté d’un Rétractable Fastback, traduisez toit rigide rétractable électriquement.
Pour les entichés de nature et biosphère, le MX-5 RF s’apparente à un membre de la famille des insectes coléoptères entrant dans la catégorie des Scarabaeoidea.
Pour les aficionados des Transformers, autos qui se transforment en robots, ce MX-5 RF qui en a toutes les caractéristiques et opère sa transformation en un temps éclair, reste destiné à un public en âge de conduire.
Déjà par ses dimensions, avec une longueur de 3,99 mètres, une hauteur de 1,23 et un poids légèrement supérieur à 1 tonne, qui lui permettent d’accueillir dans un espace très soigné un conducteur et un passager ( conjugable au féminin).
Ensuite par ses performances avec un 0 à 100 km/h qui se parcourt en seulement 6,8 secondes.
Les adultes ont beaucoup de chances de se voir proposer cette sublime auto qui assure un plaisir intense en toute sécurité.
Comme le prouve l’essai en live que nous avons réalisé, nous n’avons pas eu à souffrir des aléas météorologiques, le Retractable Fastback s’actionnant en ouverture comme en fermeture à l’aide d’une simple touche placée sur la façade du tableau de bord. L’opération ne prend que 12 secondes.
AWI, difficile de résister !
Surtout que le prix n’a rien de prohibitif puisqu’il se situe dans une fourchette comprise entre 29.300 euros en motorisation 1,5L Skyactive –G ( 132 CV) et 31.700 euros en motorisation 2,0L Skyactive-G ( 184CV ) dans sa version Sélection, objet de notre essai en live.
Notons au passage qu’une boite automatique est disponible sur chacune de ces versions du MX-5 RF, moyennant un petit supplément de prix.
Annoncé dans une chronique du 20 octobre dernier, l’essai en live de ce modèle équipé d’un 2.0L SKYACTIV-G développant 184 CV ne pouvait plus tarder. Histoire de vous mettre en appétit, le voici déployant son Retractable Fastback (Toit Rigide) qui le distingue de ses frères aînés et lui vaut un authentique super bonus. Paré de sa nouvelle couleur Eternal Blue Metal : alléchés vous êtes ? Ultime précision: au volant du MX-5 RF l’homme ne se transforme pas en robot. Aussi cliquez ici pour démarrer l’essai en live du MX-5 RF Mazda

ESSAI EN LIVE DU MX-5 RF : VOTRE PATIENCE BIENTÔT RECOMPENSEE

Annoncé dans une chronique du 20 octobre dernier, l’essai en live du MX-5 RF équipé d’un 2.0L SKYACTIV-G développant 184 CV ne saurait tarder. Histoire de vous mettre en appétit, le voici sortant de son cocon paré de sa nouvelle couleur Eternal Blue Metal. Alléchés vous êtes ! Satisfaits vous serez d’ici peu ! Le temps que nous prenions la route pour vous faire découvrir à bord ses caractéristiques, sans oublier son Retractable Fastback (Toit Rigide) qui le distingue de ses frères aînés et lui vaut un authentique super bonus…Le clip que nous vous invitons à consulter en cliquant sur le lien ci-après n’est qu’un prototype. De nombreuses améliorations restent à apporter. Alors qu’un vent de reprise se fait sentir, il en va ainsi de la conception et réalisation d’essais autos en live, il faut s’y remettre, s’y coller. Des améliorations seront donc apportées dans la version définitive… si vous êtes sages et indulgents. Cliquez ici pour démarrer l’essai en live du MX-5 RF Mazda

MIDTERMS WERE NOT A GAME BUT A POLITICAL TEST

 


Comment pouvait-il en être autrement ?
Avec 49% de votants, soit 13 points de plus qu’aux élections précédentes à mi-mandat sous Barak Obama et sous Bill Clinton, les Midterms ont su mobiliser en masse les Américains. Et ce qui s’est produit n’est pas fait pour surprendre, ce temps fort de tout mandat présidentiel aux Etats-Unis ayant toujours entraîné une remise en question de la politique menée et une montée en puissance de représentants de l’opposition.
L’occasion de revenir sur le résultat final qui a permis aux Démocrates de devenir majoritaires au sein de la Chambre des représentants alors que le Sénat à été marqué par une avancée des Républicains.
Donald Trump avait sans nul doute conscience du caractère test de ce scrutin à mi-mandat dans la perspective des élections de 2020.
D’ailleurs, lors de sa conférence de presse à Washington, le 45e président des Etats-Unis s’est montré plus ouvert au dialogue concernant entre autres les brûlantes questions ayant notamment trait à la santé, aux infrastructures, aux minorités… même si son manque de diplomatie à une fois de plus frappé lors d’échanges avec des journalistes de CNN et du New-York Times.
En estimant qu’en se regardant en chiens de faïence Démocrates et Républicains n’avaient rien à gagner, Donald Trump a voulu s’afficher en vainqueur, ce qui conduit nombre d’observateurs à s’interroger sur une victoire à la Pyrrhus.
Force est de constater que le 45e président des Etats-Unis a dû payer son style et ses emportements souvent hostiles voire inquiétants en politique intérieure comme étrangère.
Quoi qu’il en soit, ces élections a valeur de référendum, ont mis en évidence l’arrivée de nouvelles têtes démocrates à la Chambre des représentants qui se singularise par l’élection de plus de jeunes, de femmes et représentants de la culture amérindienne, voire d’un homosexuel.
C’est un point très important qui reflète le multicuturalisme des Etats-Unis et surtout met en évidence la diminution de la population blanche au sein de la société américaine.
Mais sans doute faut-il avant tout revenir sur ce qui explique en « grande » partie que Donald Trump n’a pas été confronté à une vague bleue. De nombreuses données démontrent en effet qu’en dépit de défauts criants, l’économie américaine affiche un bel état de santé.Que se passerait-il si des Midterms avaient lieu aujourd’hui en France ? C’est à cette question que répond la chronique audio sur fond de résultats actuels de l’économie américaine. Cliquez ici pour écouter la chronique audio de Patrick Gorgeon