actualités intervews, reportages, chroniques, débats...

NE PARLEZ PLUS DE PLAN BANLIEUES MAIS DE VISION ET DE SENS

L’appel à la mobilisation nationale pour les villes et les quartiers défavorisés lancé par le chef de l’Etat, lors d’un discours prononcé à Tourcoing, le 14 novembre 2017, se traduit par un changement de méthode.
Si les toutes propositions émises dans le rapport  » Vivre ensemble, vivre en grand » remis par Jean-Louis Borloo le 26 avril n’ont pas été retenues, force est néanmoins de constater que ces dernières ont largement inspiré la stratégie qu’Emmanuel Macron compte appliquer pour remédier aux difficultés économiques et sociales rencontrées.
Comme le précisait l’Elysée avant l’intervention d’Emmanuel Macron : « L’enjeu n’est pas tant budgétaire que de mobilisation et d’efficacité ». D’où la volonté de mettre sur les rails, dans les meilleurs délais, des mesures qui se raccrochent à l’amélioration globale de l’économie française et répondent aux besoins les plus pressants des habitants et des élus directement concernés. Ces dernières rappelées dans la chronique audio touchent entre autres la sécurité, la lutte contre le trafic de drogues et la radicalisation, l’éducation et la création de stages pour les jeunes en troisième avec lancement d’une bourse dédiée, la création de places de crèches, l’intervention des entreprises porteuses d’emplois… Le changement de méthode veut également que la rénovation urbaine ne soit plus l’alpha et l’omega de la revitalisation des banlieues et quartiers défavorisés. En présentant son plan d’actions devant plusieurs centaines de personnes dont le premier ministre et une partie du gouvernement, le président de la République savait être attendu au tournant par les élus locaux, entrepreneurs et responsables associatifs, mais aussi les 5 millions d’habitants des quelques 1.300 quartiers prioritaires en métropole.
Le chronique audio vous en dit plus. Cliquez ici pour écouter la chronique de Patrick Gorgeon

JOURNEE EUROPEENNE DE PREVENTION DE L’AVC : L’INFORMATION VAUT PREVENTION !

Alors que se tient, en ce 22 mai, la Journée Européenne de Prévention de l’AVC ( Arrêt Cardiaque Vasculaire), la webradio webtv indépendante AWI a voulu en savoir plus en se tournant vers Denis Saudeau, neurologue au CHU Bretonneau et Trousseau à Tours et notamment président de l’association France AVC 37 qui participe avec de nombreux collègues médecins à l’animation de cette journée de sensibilisation ouverte à tous.
Car les faits sont là !
Environ un tiers des Français ont déjà été confrontés à un accident vasculaire cérébral (AVC).
Cette pathologie touche près de 150.000 personnes par an et tue environ 30.000 individus chaque année.
Lors de l’interview qu’il nous a accordée, le Professeur Denis Saudeau revient sur les signes patents de risques d’AVC. Il souligne également à quel point la prise en charge rapide des personnes victimes d’AVC est indispensable pour la survie et en quoi elle permet d’éviter les complications récurrentes. Cliquez ici pour écouter l’interview du professeur Denis Saudeau

BANLIEUES ET QUARTIERS PRIORITAIRES : QUE RESTERA T’IL DES PROPOSITIONS BORLOO ? ( Rediffusion chronique du 26 avril 2018)


Tout est dans le titre du rapport qui prescrit les remèdes destinés à répondre à une crise qui depuis déjà fort longtemps gangrène nombre de nos cités et banlieues défavorisés et nécessite une action publique déterminée de grande ampleur !
Aussi ce rapport sur les quartiers prioritaires remis jeudi 26 avril par Jean Louis Borloo au Premier ministre demande t’il toute l’attention requise.
En se voyant confier à l’automne dernier par le président de la République, un rapport sur les banlieues, l’homme qui fût tour à tour ministre de la Ville et de la Cohésion sociale entre 2002 et 2007, mais aussi Initiateur de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) en 2003 a en effet travaillé sur les pistes évoquées par Emmanuel Macron.
D’où la présentation de 19 « programmes » visant à mettre en œuvre une ambitieuse « réconciliation nationale ».
Très attendue par les élus de banlieue qui ont récemment dénoncé le « mépris de l’Etat » accusé de ne pas mesurer la gravité de la situation, la réflexion sur la politique de la ville confiée à Jean-Louis Borloo vise à « changer la donne » dans les quartiers prioritaires et à « relancer la rénovation urbaine ».
La mission est d’importance puisqu’il s’agit en même temps de circonscrire la conjonction des difficultés sociales, économiques et éducatives qui exacerbent le sentiment de relégation des habitants des quartiers et banlieues concernées.
Sur la base d’un programme global estimé à quelque 48 milliards d’euros, les pistes proposées prennent toute la dimension des véritables problèmes à résoudre.
Qu’il s’agisse entre autres d’encourager et de soutenir les jeunes ; d’améliorer la mobilité en atténuant l’enclavement des habitants des quartiers ; de créer des « Maisons Marianne « pour impliquer les femmes ; de développer une politique d’éducation et de formation adaptée ; d’implanter des campus numériques ; de recourir aux sports pour motiver et redonner à chacun confiance en soi; d’assurer la sécurité; de mettre en place une fondation pour le logement regroupant tous les acteurs, l’ensemble des préconisations semble pouvoir assurer les conditions d’une réussite.
Dans son discours à Tourcoing le chef de l’Etat avait affirmé « C’est une mobilisation de toute la nation qui seule peut répondre au défi immense de la politique de la ville». Dont acte !
Il est vrai que le challenge est immense puisqu’il ne concerne pas moins de 5,5 millions de personnes reparties dans 1 514 quartiers les plus pauvres où le chômage est trois fois plus élevé que la moyenne nationale.
Comme annoncé dans cette chronique du 26 avril, AWI reviendra très vite sur les mesures adoptées le 22 mai par Emmanuel Macron, sachant que si un mouvement en faveur des banlieues et quartiers prioritaires doit se met en marche, tout ne se fera pas en même temps. Prochaine chronique à venir

AWIK-END MUSIC WITH CHRISTINE AND THE QUEENS

Christine and the Queens ou Chris est le nom de scène d’Héloïse Letissier, une chanteuse, auteur-compositrice-interprète et pianiste française née le 1er juin 1988 à Nantes. Sa voix et son rythme ne sont pas sans rappeler certaines chanteuses qui ont marqué l’univers musical made in France il y a quelques années, mais son style demeure néanmoins original et plaisant.
Dès la sortie de son premier album Chaleur humaine, elle connaît le succès en 2014. Nommée à cinq reprises aux Victoires de la musique 2015, elle obtient deux récompenses, dont celle de l’artiste interprète féminine de l’année.
En 2016, l’édition française du magazine Vanity Fair la classe comme la Française la plus influente du monde. Parmi ses influences on peut citer Christophe et Pina Bausch, mais aussi David Bowie et Michael Jackson, dont elle s’inspire fortement pour son jeu de scène et ses pas de danse. Elle adopte un look androgyne, chantant le plus souvent vêtue d’un costume de coupe masculine Carr. Elle « revendique le droit de ne pas se définir dans son genre comme dans sa sexualité ». Interviewée par le magazine Elle, cette jeune femme se définit comme une pansexuelle. L’occasion de découvrir Christine and the Queens si vous ne la connaissiez pas encore. Cliquez ici pour écouter

L’AWI MAGE DE LA SEMAINE – D’UN NOUVEAU PONT IL EST QUESTION

Sauf à refuser de prendre la Pentecôte, il apparaît difficile de faire plus pertinent en matière de pont ! D’où ce regard porté sur l’un des évènements de la semaine.
Visiblement, Vladimir Poutine, président de la Russie, affichait une mine réjouie et une allure décontractée en inaugurant, le 15 mai, au volant d’un camion, le pont de 19 kilomètres qui relie désormais la Crimée à la Russie et devient le plus long d’Europe.
Un ouvrage d’art dont le coût estimé à 228,3 milliards de roubles (2,9 milliards d’euros à l’époque) a sans aucun doute été largement dépassé. Lire la suite

CES UNIVERSITES DONT SORTENT LES ACTEURS DU FUTUR

Pour la troisième année consécutive, l’université privée de Stanford a été reconnue comme la plus innovante au monde. Fondée à la fin du XIXe siècle par le magnat des chemins de fer, gouverneur et sénateur de Californie Leland Stanford et sa femme, Jane Stanford, son rang témoigne à la fois de la détermination des étudiants inscrits et de la qualité de l’enseignement dispensé. Cette université américaine réputée, fort séduisante au premier regard, affiche des résultats qui lui permettent de creuser l’écart avec d’autres universités cotées de par le monde. Lire la suite

SINGAPOUR EMBLEMATIQUE D’UN ESPOIR DE RETOUR A LA RAISON

Photo: A. Marchand


Le choix de Singapour où se tiendra le 12 juin la rencontre entre Donald Trump, Président des Etats-Unis et Kim Jong-un, Dirigeant suprême de la République populaire démocratique de Corée, offrira t’il l’occasion de sceller un accord historique de paix et de redorer l’image négative que se sont taillés ces deux chefs d’Etat sur la scène internationale ?
La chronique vidéo vous en dit plus ! Cliquez ici pour consulter la chronique vidéo

AWIK-END MUSIC WITH Dr. F. JAMES CLARK & THE NEXT GENERATION CHOIR

Dr F. James Clark, pasteur principal de l’église Shalom (ville de la paix) à St. Louis, donne la priorité à la prochaine génération de jeunes adultes dans son ministère prospère et dans toute la région du Midwest à travers The NextGeneration Choir. N’ayant pu procéder la diffusion d’une interprétation du très fameux   » Blessing me »  c’est avec  « You Are »  qu’il nous a semblé intéressant de vous faire découvrir ce groupe de gospel  en ce dimanche 13 mai. De quoi vous donner envie d’en savoir plus. Cliquez ici pour consulter le clip vidéo